Bruxelles : une tour de 94 mètres de haut sur le trajet des avions?

Uplace, c'est le nom de ce projet qui pourrait s'installer à l'emplacement de l'ancienne usine de Renault Vilvorde. En novembre dernier, la Flandre a accordé un permis de bâtir à ce complexe qui compte notamment cette fameuse tour de 94 mètres de haut.

Le problème, c'est que le futur site de Uplace n'est pas très loin de l'aéroport et que cette tour pourrait fortement perturber le trafic aérien.

Melchior Wathelet, le secrétaire d’État à la Mobilité s'en est inquiété. Il a en effet été averti par les contrôleurs aériens du danger potentiel de la tour pour les avions ; elle pourrait perturber les appareils de guidage notamment.

Melchior Wathelet a reproché au gouvernement flamand d'avoir accordé un permis sans l'avis des contrôleurs aériens. Il demande au plus vite une concertation de la Flandre avec la direction du trafic aérien.

En attendant, cette tour va-t-elle être construite ou pas?

Difficile à dire. La Flandre a donné un premier accord et elle estime que l'autorisation de la DGTA (la direction générale du transport aérien) n'est pas nécessaire.

Le gouvernement fédéral n'est pas très clair là-dessus. Donc, si la Flandre persiste dans sa volonté, il faudrait envisager de dévier les avions… Mais là, ce sont les riverains bruxellois qui protestent parce qu'ils seraient survolés par beaucoup plus d'avions. On le voit, le sujet se complique bigrement.

Précisons tout de même que le véritable enjeu, c'est la création de ce centre commercial. La Flandre a un projet et Bruxelles en a deux dans un périmètre assez restreint (''Neo'' et ''Just under the sky''). Le premier à mettre son centre sur pied mettra de facto à mal le projet de l'autre.

Geoffroy Fabré

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK