Une carte répertoriant les fontaines d'eau et les toilettes gratuites pour les sans-abri

A Bruxelles, les toilettes publiques sont peu nombreuses mais sont surtout payantes.
A Bruxelles, les toilettes publiques sont peu nombreuses mais sont surtout payantes. - © Belga

Une carte de Bruxelles, sur laquelle sont répertoriées les fontaines d'eau et les toilettes gratuites, a été créée pour aider les sans-abri à soigner leur hygiène et leur santé. C'est la cinquième fois déjà que l'association les "Infirmières de rue" met ce plan à jour. En plus de le distribuer en rue, l’association compte mettre des affiches un peu partout dans des lieux clés de la capitale.

Cet homme vit dans les rues du centre de Bruxelles. Dans sa situation, tout est compliqué, même les préoccupations aussi quotidiennes que devoir se rendre aux toilettes. "Il n’y en a pas beaucoup. Et quand il y en a, elles sont payantes", déclare Freddy.

C'est précisément pour aider les personnes dans sa situation que deux infirmières de rue ont décidé de répertorier les fontaines et les toilettes gratuites existantes sur un plan. Émilie Messenne, l’une d’entre elles, explique: "En 2006, quand il y a eu la grosse canicule, il y avait vraiment des gros problèmes de déshydratation. On voulait motiver les gens à boire de l’eau, mais la plupart nous disait qu’une bouteille d’eau coûte plus chère qu’une canette de bière et qu’on ne les aurait pas à ce sujet. On a donc commencé à se renseigner sur ce qui existait, et c’est comme ça qu’on a vu, qu’à deux pas, il y avait des fontaines disponibles."

Chaque année, le plan doit être actualisé avec les nouveaux lieux d'aisance ou plutôt, cette fois, la suppression de quatre fontaines potables. "Maintenant, tout notre travail de rue consiste à motiver les gens à aller vers ces infrastructures, à redonner confiance et à redonner l’envie de prendre soin de soi."

Ce travail de réinsertion porte visiblement ses fruits. "Au bout de quelque mois, il y a des personnes qui sont depuis 15 ans en rue et qui réussissent à sortir de la rue parce qu’ils ont tout à coup repris confiance en eux. Ils se sentent beaux et en bonne santé, et se relancent dans des projets de vie, de logement et de contact avec la famille."

Ces dernières années, la ville de Bruxelles a amélioré l'offre des toilettes publiques. Mais pour en trouver une gratuite, il faut se déplacer hors du centre-ville.

Barbara Boulet

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK