Bruxelles: toujours aucune amende pour les automobilistes en infraction dans la zone de basse émission

Au delà de ces panneaux, les véhicules les plus polluants sont interdits en région bruxelloise.
Au delà de ces panneaux, les véhicules les plus polluants sont interdits en région bruxelloise. - © Belga

Depuis le début du mois pourtant, ces amendes sont supposées être effectives pour les véhicules diesel les plus polluants. Mais un problème technique empêche jusqu'à présent l'envoi des amendes.

Pourtant, d'après Bruxelles Environnement, une vingtaine de véhicules en infraction sont flashés chaque jour.

Les automobilistes s'exposent, rappelons-le, à une amende de 350 euros.

Bruxelles Environnement précise toutefois que le problème est à présent résolu et que les amendes seront envoyées à partir de ce mercredi ou, au pire, de cette semaine.

La prime de "zone de basse émission" sera limitée aux petits revenus

Nos confrères de l'Echo nous apprennent, ce mercredi, que le gouvernement bruxellois a décidé de conditionner la prime pour l'abandon de véhicules polluants. En raison d'un budget réduit, elle sera réservée aux bas revenus.

Le projet des ministres de l'Environnement Céline Fremault et de la Mobilité Pascal Smet, qui sera présenté au gouvernement bruxellois cette semaine, réduit considérablement l'accès à la prime. "Avec le budget actuellement fixé (750.000 euros, NDLR), il ne sera pas possible d'octroyer une prime à chaque demandeur potentiel", confirme la note de la ministre Fremault, que L'Echo a consultée. "Par conséquent, pour assurer plus d'équité sociale et d'égalité de traitement, il est nécessaire de limiter l'accès à cette prime en fonction de la capacité financière des bénéficiaires."

Pour en bénéficier, il faudra ne pas dépasser un plafond de revenus de 33.525,36 euros pour un isolé et 48.525,36 pour les cohabitants. Une majoration de 5000 euros par enfant à charge mais plafonnée à 10.000 euros est prévue pour ce critère d'admission.

La prime sera accordée uniquement aux plaques radiées de véhicules interdits par la zone de basse émission, en vigueur depuis le début de l'année.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK