Bruxelles sera entièrement équipée en fibre optique en 2026

L’opérateur de télécommunication Proximus a annoncé ce mardi matin au cours d’une conférence de presse, son intention d’équiper d’ici 2026 tous les foyers et toutes les entreprises de la région bruxelloise en fibre optique, ce câble qui permet la transmission de données numériques à très haut débit et qui progressivement remplace le "câble" et les fils en cuivre dans nos rues.

"Répondre aux besoins de ces 100 prochaines années" 

"Ce réseau va devenir la seule infrastructure capable de répondre à tous vos besoins, explique Guillaume Boutin, CEO de Proximus. C’est vrai pour le monde de l’entreprise et pour le monde du consommateur. Car on a tous vécu avec cette crise sanitaire la nécessité d’avoir en parallèle plusieurs flux de télévision, être capable de faire du télé-working, de suivre des cours à distance. Non seulement de recevoir des informations mais aussi d’en envoyer, et parfois sous format vidéo. Tous ces usages qui vont se poursuivre et s’amplifier nécessitent un réseau renouvelé. La fibre optique c’est ce réseau qui va nous permettre d’accompagner ces besoins du futur pour les 100 prochaines années".

Aujourd'hui, à peine 50.000 foyers équipés 

Aujourd’hui, à Bruxelles, à peine 50.000 foyers sont déjà dotés de fibre optique dans certaines zones des communes d’Uccle, Evere, Etterbeek, et du quartier Anspach dans le centre-ville. C’est moins de 10% des Bruxellois. Certains quartiers de Koekelberg, Molenbeek et d’Anderlecht sont en passe de l’être également. Ensuite, ce sera au tour d’autres zones du centre-ville, de Schaerbeek et d’Ixelles. "L’ambition est d’accélérer considérablement notre plan de déploiement, poursuit Guillaume Boutin. De faire X2 l’année prochaine, et X2 celle d’après. Pour atteindre un rythme de croisière de déploiement de 10% de l’ensemble des foyers belges par an à partir de 2023, donc à une couverture de 70% en 2028, avec 100% de la région bruxelloise dès 2026".

Pour atteindre un rythme de croisière de déploiement de 10% de l’ensemble des foyers belges par an à partir de 2023, donc à une couverture de 70% en 2028, avec 100% de la région bruxelloise dès 2026

A côté de cet équipement Proximus, la région bruxelloise dispose par ailleurs de son propre réseau – assez limité- de fibre optique Irisnet. Un réseau de quatre cents kilomètres de long, développé depuis vingt ans avec le partenaire privé Orange pour alimenter les hôpitaux publics, les écoles secondaires, les administrations communales, les zones de polices et ainsi qu’une série d’applications comme la LEZ (zone de basse émission) ou bientôt Smart Move.

Les équipements actuels, à l’évidence, ne suffiront pas pour répondre aux besoins futurs et donc rester compétitif sur le plan international avec des villes qui ont une longueur d’avance comme Paris, aujourd’hui presque entièrement équipée en fibre optique (intra muros). C’est pourquoi le gouvernement de la région de Bruxelles-Capitale et les autorités de la Ville de Bruxelles (dont des représentants étaient présents à la conférence de presse de Proximus) ont salué le plan d’investissement de l’opérateur, qui s’élève à plusieurs milliards euros sur les années à venir.

Création de 600 emplois

Ainsi, le Ministre Bruxellois de la transition numérique Bernard Clerfayt, au nom du gouvernement, s’est réjoui de "ce grand geste de confiance dans l’avenir posé par Proximus. Il fait un investissement gigantesque pour faire de cette ville (plus encore qu’aujourd’hui) une Smart City. Et donner l’occasion à tous les opérateurs qui ont besoin de cette large bande, de développer leur activité économique. Ainsi que pour le plaisir d’utiliser la vidéo". Le Ministre s’est aussi réjoui d'entendre Proximus annoncer la création de 600 emplois dès l’an prochain pour développer le réseau de fibre optique.

Ce que j’aime dans votre projet, c’est que vous n’oubliez aucun foyer

Le Bourgmestre de la Ville de Bruxelles Philipps Close a lui aussi salué l’investissement de Proximus : "Ce que nous voulons c’est inscrire Bruxelles comme une ville moderne et connectée". "Ce que j’aime dans votre projet, a-t-il ajouté en s’adressant à l’opérateur de télécommunication, c’est que vous n’oubliez aucun foyer. C’est précisément le sens de notre projet de Ville : n’oublier aucun foyer".

Proximus a aussi précisé ce matin qu’il tendait désormais la main aux autres opérateurs de télécommunication qui seraient intéressés par une location du futur réseau complet de fibre optique à Bruxelles, pour en faire profiter leurs clients.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK