Bruxelles: manifestation de 250 sans-papiers devant le CGRA

"Des milliers de sans-papiers vivent aujourd'hui, en Belgique dans le reniement, l'incertitude, l'insécurité car ils sont sans droits. Theo Francken a envisagé la possibilité de régulariser par le travail des personnes venant de l'étranger et qui paieraient, donc, leurs impôts à l'étranger. Il parait aberrant dès lors qu'aucune véritable solution n'ait été dégagée pour les étrangers se trouvant déjà sur le territoire belge et qui espèrent que leur situation soit régularisée et qu'il soit mis fin à la situation de non-droit dans laquelle ils se trouvent", a indiqué Oscar Flores, porte-parole du Front des Migrants qui organisait l'action.

"La délégation reçue au CGRA a demandé que les manifestants puissent bénéficier de la protection de la protection subsidiaire dont peuvent bénéficier les personnes qui sont dans l'impossibilité d'un retour dans leur pays d'origine en raison de guerres, maladies et catastrophes naturelles notamment. Le CGRA leur a conseillé d'introduire de nouvelles demandes en y ajoutant de nouveaux éléments par rapport à la situation dans leur pays d'origine afin que leur dossier puisse être réexaminé et pris en compte", a-t-il conclu.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK