La Région bruxelloise, son Plan Canal et ses grands défis

Bruxelles: les grands défis de la zone du canal
Bruxelles: les grands défis de la zone du canal - © Tous droits réservés

Le plan pour le renouveau des abords du canal est considéré comme le dossier emblématique du gouvernement bruxellois. C'est à sa réussite - ou à son échec - que l'on pourra évaluer la politique de l'actuel gouvernement en matière de développement territorial. Pour mettre toutes les chances de son côté, l'équipe de Rudi Vervoort a radicalement changé de méthode.

La mission de diagnostic et de conception de l'urbaniste français Alexandre Chemetoff est à présent terminée. Place désormais à la phase d'exécution. Le plan canal, c'est un périmètre opérationnel de 700 hectares pour lesquels un fonctionnaire délégué sera désigné. Une équipe de huit personnes travaillera à la mise en œuvre du plan au sein de Bruxelles développement urbain. Si le secteur privé n'est pas exclu du projet, les pouvoirs publics entendent avoir la haute main sur l'exécution, d'autant qu'ils possèdent la maîtrise foncière sur quelque 310 hectares de terrain. Rudi Vervoort, Ministre-Président bruxellois, souligne qu’il s’agit "vraiment d’une approche où ne se contente plus de délivrer des permis et puis de voir ce qui se passe. C’est vraiment un accompagnement que nous voulons tout au long du processus. C’est une nouveauté par rapport à ce qui s’est fait jusqu’à aujourd’hui. "

Le plan canal est un projet urbain à développer dans les dix prochaines années. Il est question de 25.000 nouveaux logements et de 7500 emplois. Les trois principes de base sont la densification, la mixité fonctionnelle et sociale et l'intégration urbaine. Avec un risque à éviter : chasser les classes populaires actuellement établies en bordure de la voie d'eau pour les remplacer par une classe moyenne ou aisée, comme ce fut le cas lors d'autres processus de rénovation urbaine.

Philippe Carlot

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK