Eaux usées dans la Senne: E. Huytebroeck demande des travaux d'égouttage

La tour Up-Site, le long du canal sera, une fois terminée, le plus haut immeuble résidentiel belge, avec 140 m de haut et 42 étages, toujours en construction. A ses côtés, quatre autres immeubles de logements, et quatre de bureaux, ainsi que quelques commerces également. 
 
Le projet est déjà bien avancé. D'ici un an, les eaux usées de ces centaines de logements et bureaux "équivaudront aux eaux usées de 2500 habitants", dit un rapport d'incidence. Déjà, les premiers habitants et des employés des bureaux ont investi les lieux. Leurs eaux sales se déversent donc déjà dans les égouts du quartier. Rien à redire à ce niveau là. Mais le problème se situe en aval.
 
Pas de liaison au collecteur principal
 
Car, d'après les derniers plans officiels du réseau d'égouttage, les égouts du quartier ne conduisent pas au grand collecteur de la rive droite, celui qui mène à la station d'épuration Nord. Ni d'ailleurs à aucun autre collecteur. Ces égouts se limitent à la Senne. Et c'est là, dans la rivière, que les eaux usées de ce nouveau quartier sont d'ores et déjà déversées: elles ne sont en fait pas épurées. Ce qui enfreint les réglementations en matière de traitement des eaux. 
 
Un arrêté de la Région bruxelloise, qui transpose ainsi une directive européenne, dit que l'ensemble du territoire de la Région de Bruxelles-Capitale doit être équipé d'un système de collecte des eaux urbaines résiduaires. 
 
Le plan du réseau, qui peut être consulté en annexe, indique que tout le quartier est concerné. Et cela, malgré ce qu'affirme la ministre bruxelloise de l'Environnement, Evelyne Huytebroeck, sur son site internet: "Aujourd'hui, 100% des eaux bruxelloises sont épurées"
 
Ce problème est censé être connu, car un rapport officiel de 2008, (donc avant de donner les feux verts pour le nouveau quartier), "recommande de faire traverser la Senne aux effluents pour les raccorder au collecteur".
 
Pourquoi, dans ces conditions, avoir autorisé la construction de la plus haute tour de Belgique à cet endroit ? Et les huit immeubles à ses côtés?
 
Ce lundi Evelyne Huytebroeck pointe Hydrobru, l'intercommunale chargée des égouts. Nous avions signalé le problème déjà en 2011, dit-elle : "L’administration de environnement a dit qu’il fallait raccorder aux égouts. Et Hydrobru, qui est en charge de ces travaux avec Vivaqua et Beliris, a envisagé de les faire de manière beaucoup plus globale : les égouts avec tous les impétrants qui interviennent dans ce nouveau quartier. Ils nous assurent que tout devrait être résolu pour 2014. Comme ministre de l’Environnement, je demande que ces travaux soient fait le plus vite possible".

Hydrobru, de son côté, explique que les travaux seront réalisés l'année prochaine et que le chantier ne pouvait pas être réalisé plus tôt parce que les pouvoirs publics n'étaient pas clairs sur la destinée de cet îlot. Chacun se renvoie la balle, mais le résultat, le déversement des eaux usées dans la Senne, est une infraction à la réglementation bruxelloise et aux directives européennes.

B. Boulet

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK