Bruxelles: le théâtre de Toone s'agrandit

Le musée du théâtre de Toone, au premier étage du théâtre, va lui aussi s'agrandir
3 images
Le musée du théâtre de Toone, au premier étage du théâtre, va lui aussi s'agrandir - © Tous droits réservés

Le théâtre royal de Toone va s’agrandir prochainement. L’achat de trois petites maisons adjacentes par la Région bruxelloise va permettre à la petite compagnie de stocker plus de marionnettes près du théâtre. En plus de ces locaux techniques, le musée de marionnettes va également grandir avec une salle en plus. L’occasion pour José Géal, l’homme-orchestre qui gère le théâtre depuis 1963, d’exposer sa collection de marionnettes du monde. Et pourquoi pas de redonner un nouveau souffle à cette institution bruxelloise.

Au bout de la petite allée sinueuse qui part de la rue du marché aux herbes, à quelques encablures de la Grand-Place, le petit théâtre de Toone et son estaminet. José Victor José Géal nous reçoit pour un petit tour des nouveaux espaces. Les travaux ne sont pas encore terminés mais on peut déjà se faire une idée.

Des espaces de stockage pour mieux conserver les marionnettes

Au fond de l’estaminet, une porte donne sur l’extérieur. Un petit chemin à ciel ouvert qui donne sur deux petites maisons. "Il y aura l’accueil ici, un passage, des toilettes et un ascenseur pour les PMR (ndlr : personnes à mobilité réduites) et puis un atelier dans la dernière partie" explique José Géal alias Toone 7. Pour le comédien-marionnettiste, il s’agit de "(…) stocker les nombreuses marionnettes pour éviter de devoir les transporter pour chaque pièce". Jusqu’ici, la plupart des pièces étaient conservée à Schaerbeek. Celles-ci étaient déplacées en fonction de la pièce jouée au théâtre.

Didier Reynders s’est personnellement investi dans ce dossier

Après des aides financières de la Ville de Bruxelles dans les années 1970 pour rénover le bâtiment du fond de l’impasse du Schuddeveld, c’est la Région bruxelloise qui a investi pour permettre l’extension du théâtre de Toone. En plus de la Région, José Géal a pu compter sur l’aide du ministre des affaires étrangères : "Didier Reynders s’est personnellement investi dans ce dossier. Il est venu voir les pièces. Il est particulièrement attaché au théâtre".

De nouvelles marionnettes à découvrir

Pour José Géal, ces nouveaux espaces permettront aussi d’agrandir le musée de marionnettes situé au premier étage. Ce musée, accessible gratuitement aux spectateurs du théâtre, met en valeur l’art de la marionnette. Un art "universel" selon José Géal. La nouvelle pièce destinée à l’exposition permettra de montrer d’autres marionnettes du sculpteur Marcel Wolfers, qui a grandement contribué à la survie du théâtre dans les années 1930. Autres trésors qui y seront exposés : la collection personnelle de José Géal, de nombreuses marionnettes récoltées au fil de ses voyages à travers le monde. "Des marionnettes esquimau, des marionnettes chinoises, des marionnettes du monde entier !", raconte José Géal. L’occasion de découvrir ou de redécouvrir ces marionnettes qui font partie du folklore bruxellois.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK