Bruxelles: le Samusocial va changer de nom

D'ici peu, il ne faudra plus dire Samusocial.
D'ici peu, il ne faudra plus dire Samusocial. - © BRUNO FAHY - BELGA

La crise que traverse en ce moment le Samusocial suite à l'affaire des rémunérations des administrateurs a des conséquences sur ses dirigeants, ses travailleurs, ses missions au quotidien. Mais elle pourrait aussi lui coûter son nom.

La RTBF a appris que lorsque l'ASBL aujourd'hui privée deviendra publique, comme l'a exprimé récemment le gouvernement bruxellois, son nom sera modifié. D'ici peu, il ne faudra plus dire Samusocial mais... autre chose. La future appellation n'a pas encore été déterminée. Pour rappel, jeudi dernier, le gouvernement bruxellois a décidé de mettre sur pied une cellule de crise pour veiller à assurer la continuité des missions du Samusocial. 

Partir d'une page blanche

Céline Frémault (cdH), ministre bruxelloise en charge de l'Aide aux Personnes nous confirme cette volonté de revoir l’appellation de l'association qui vient en aide aux sans-abris de la capitale. "Je suis personnellement favorable à un changement de nom", indique Céline Frémault à la RTBF. "Actuellement, je mets mon temps et mon énergie dans la reprise de la structure Samusocial par la Région. Il ne pourra toutefois être fait l'impasse sur une modification de dénomination une fois ce premier travail de fond opéré et ce afin de repartir d'une page blanche tant pour les travailleurs sociaux que le public accompagné ou encore les donateurs."

Restaurer la confiance auprès des donateurs

Depuis plusieurs années et malgré la révélation en 2013 de l'important salaire de sa directrice générale Pascale Peraïta (PS), le Samusocial était parvenu à regagner la confiance des donateurs. Lors des campagnes de collectes sur le terrain, les travailleurs et bénévoles parvenaient à convaincre à nouveau les citoyens du bien-fondé de leur mission. Mais le récent scandale, qui a poussé le bourgmestre Yvan Mayeur (PS) et la présidente du CPAS de la Ville de Bruxelles Pascale Peraïta à démissionner, risque désormais de freiner plus d'un philanthrope.

Un changement de nom sera-t-il suffisant? Et puis surtout, quand doit-il intervenir? Pour Christophe Ginisty, expert en communication, il y a des timings à respecter. "Un changement de nom ne pourra intervenir que lorsque la crise sera totalement derrière", explique l'expert. "Changer de nom pendant la crise donnera le sentiment que l'on souhaite masquer quelque chose alors que le problème de fond est toujours présent. Dans le cas du Samusocial, qui est un cas très particulier, les problèmes ne sont pas encore évacués. D'autant qu'une commission d'enquête va être mise sur pied et que le Samusocial fera encore l'actualité pendant plusieurs semaines. Il faudra donc attendre un apaisement total dans le dossier avant de procéder à une modification du nom."

 

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir