Bruxelles: le Réseau Express Régional pour vélo est praticable

Plan du RER Vélo
3 images
Plan du RER Vélo - © Tous droits réservés

Le premier tronçon RER pour les cyclistes a été inauguré. Rien à voir avec le réseau ferroviaire. Il s’agit d’un ensemble de pistes cyclables sécurisées censé relier, dans les prochaines années, la périphérie bruxelloise à la capitale.

Ce premier tronçon a été inauguré dans le nord de Bruxelles par Pascal Smet, le ministre de la Mobilité, qui avait enfourché son vélo pour l'occasion. Légèrement essoufflé, Pascal Smet a effectué le parcours qui relie Meise à Laeken sur deux kilomètres d'asphalte couleur ocre. C’est une large piste séparée de la voirie.

Des «express-way-vélo»

L'ambition de Pascal Smet est de motiver ceux qui hésitent à enfourcher leur vélo. Il est très enthousiaste parce que "c’est bien pour les Bruxellois mais aussi pour les navetteurs qui peuvent venir travailler à Bruxelles à vélo dans des conditions acceptables. Donc moins de voitures à Bruxelles. Donc plus de qualité de vie".

Ces entrées séparées et sécurisées ont été conçues pour que les cyclistes puissent facilement se déplacer vers Bruxelles car elles sont connectées à la zone métropolitaine de Bruxelles. C’est donc une manière d’inciter les navetteurs habitant en périphérie bruxelloise à abandonner leur véhicule car, pour Pascal Smet, "Il est nécessaire qu’ils puissent venir travailler à Bruxelles en vélo, sans voiture. Ce qui augmente la qualité de vie et de l’air des Bruxellois. Ce sont nos objectifs ".

Un véritable réseau "cyclable"

Ce premier tronçon RER sera prochainement prolongé jusqu'Yser, dans le centre-ville et d'autres sont également prévus le long des talus de chemin de fer. Pascal Smet précise que "le gouvernement bruxellois veut créer 80 kilomètres de pistes cyclables sécurisées d’ici 2020. C’est un vaste programme de travail. On besoin de ça à Bruxelles; créer de la place, des endroits dans lesquels les cyclistes peuvent circuler en liberté".

60 millions d'euros seraient nécessaires pour exécuter entièrement ce plan. Actuellement, le gouvernement n'a encore dégagé que 12 millions d'euros.

Jérôme Durant

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK