Bruxelles: le Palais de Justice tellement délabré qu'il en est dangereux

Bruxelles: le Palais de Justice tellement délabré qu'il en est dangereux
4 images
Bruxelles: le Palais de Justice tellement délabré qu'il en est dangereux - © Tous droits réservés

Le Palais de Justice de Bruxelles se trouve dans un dangereux état de délabrement, selon un rapport de l'inspection du travail. Le gouvernement est sommé de le mettre en règle avec la législation immédiatement.

Dans son reportage Justine Katz illustre le contenu du rapport. On y voit notamment la "salle des nouvelles technologies" où la pluie tombe à l'intérieur de la pièce et où le plafond s'effondre sur les bureaux.

A la base de l'enquête, une plainte de la CSC services publics, consternée par l'état du palais. Serge De Prez, délégué CSC, explique à la RTBF que "depuis 1998 on se bat pour que ce bâtiment soit mis aux normes de sécurité minimales puisqu’il ne l’est pas. Pire : la situation s’aggrave. Aujourd’hui on est enfin soutenu par le SPF Emploi. Mais malheureusement on a dû déposer une plainte".

Lors d'une visite récente, l'inspection du travail a constaté une trentaine d'infractions à la législation sur la sécurité et le bien-être au travail. Outre la décrépitude de certains plafonds, le rapport pointe l'entreposage à la cave de bouteilles de gaz et d'agents chimiques dont les récipients sont en mauvais état en raison de la corrosion. Plus grave, du gaz et du pétrole liquéfié sont stockés en sous-sol, présentant un risque d'explosion. Le système électrique n'est pas conforme, pas plus que les plans d'évacuation en cas d'incendie.

Rapport le 24 septembre

L'inspection du travail somme les autorités compétentes d'apporter les changements nécessaires "immédiatement". Ce lundi le SPF Justice se veut rassurant. Son porte-parole Koen Peumans explique qu’un plan d'action concret, établi en collaboration avec tous les services concernés (Régie des bâtiments, le SPF Justice et l’ordre judiciaire) a été demandé afin d’arriver à une solution qui va résoudre tous les problèmes à terme. Des propositions seront présentées le 24 septembre.

Bourgmestre de Bruxelles

Mais Serge De Prez n'y croit pas. Cela fait plus de 10 ans que certains problèmes sont signalés et rien ne bouge. Pourtant, selon lui, il faut agir vite, car le danger est réel. Alors, la CSC demande au bourgmestre de la commune de Bruxelles Ville d'intervenir. Il est responsable pénalement de la sécurité des visiteurs dans le bâtiment, situé sur son territoire, selon le syndicat chrétien.

Le bourgmestre dit avoir demandé, lui aussi, aux différents responsables de se mettre en ordre au plus vite. Si rien ne bougeait, des mesures contraignantes pourraient être prises.

RTBF

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK