Bruxelles : la "conduite indépendante", un nouveau critère pour le permis de conduire

Bruxelles : la "conduite indépendante", un nouveau critère pour le permis de conduire
2 images
Bruxelles : la "conduite indépendante", un nouveau critère pour le permis de conduire - © HERWIG VERGULT - BELGA

A partir du 1er novembre, le permis de conduire va être modifié. Parmi ces changements, un nouveau critère d’évaluation : la "conduite indépendante". La personne qui passe son examen pratique devra rejoindre un point fixé par l’examinateur sans aucune directive. L’idée est de tester la capacité du conducteur à faire des choix et à les affirmer dans la circulation.

Cela ne vous a certainement pas échappé, certaines règles autour du permis de conduire vont changer ce premier novembre. Mais à côté de la formation aux premiers soins que dispensera la croix rouge ou du test de perception aux risques, c’est le contenu même de l’examen qui va changer. En plus du parcours indiqué par l’examinateur et des différentes manœuvres, il sera demandé au candidat de rejoindre un point sans indications. L’examinateur décidera si oui ou non le GPS peut être employé pour rejoindre le lieu donné.

Tester l’organisation du candidat

Du côté du GOCA, le groupement des entreprises agréées pour le contrôle automobile et le permis de conduire, il s’agit d’évaluer la capacité du futur conducteur à s’organiser. Marie De Backer, porte-parole du GOCA, explique : " Le but est de voir si le candidat est apte à conduire son véhicule, à faire attention à la circulation et à faire attention au chemin qu’il emprunte ". La porte-parole explique également que ce critère de la " conduite indépendante " doit permettre de mieux se rapprocher des pratiques actuelles comme celle de l’utilisation du smartphone comme GPS.
 

Un changement pour mieux correspondre à la réalité
 

Selon Jean-Paul Haine, directeur de l’auto-école Motrex à Ganshoren, cette mesure est positive. Le critère de la " conduite indépendante " va permettre de mieux correspondre à la réalité de la conduite en voiture. " Chaque fois que vous prenez votre voiture, soit vous travaillez avec un GPS, soit vous suivez des indications. Cette partie de votre temps ne doit évidemment pas impacter la façon dont vous conduisez " explique Jean-Paul Haine.

Archive : JT 08/09/2018

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK