Bruxelles: l'Hôtel Husa President Park, quartier général de Puigdemont, en faillite

L'Hôtel Husa President Park a obtenu l'autorisation de poursuivre son activité.
L'Hôtel Husa President Park a obtenu l'autorisation de poursuivre son activité. - © GOOGLE

La décision est tombée le 21 mars dernier: l'Hôtel Husa President Park, situé au bout du boulevard du roi Albert II, a été déclaré en faillite, comme l'a appris la RTBF. Cette faillite fait suite à la réorganisation judiciaire décidée en janvier dernier. C'est un coup dur pour le secteur hôtelier bruxellois: l'Hôtel Husa President Park compte près de 300 chambres et accueille des invités prestigieux. Il a notamment logé le leader catalan Carles Puigdemont pendant plusieurs semaines au point de devenir son quartier général à Bruxelles.

Pourquoi cette faillite décidée par le Tribunal de Commerce de Bruxelles? Malgré une activité quotidienne qui se porte bien, les créances sont importantes. Elles se chiffrent à plusieurs millions d'euros. Le principal créancier est la société qui a racheté une créance auprès de la banque qui a financé l'acquisition du fonds de commerce. "Il s'agit d'importantes dettes du passé", indique une source proche du dossier. Dans le cadre de la faillite, un curateur a été désigné. Il doit tenter de trouver, avec le propriétaire catalan de l'hôtel, la SA Husa International, des pistes de reprises.

"Il existe des marques d'intérêt. Il y en a eu avant la faillite et après la faillite", explique Maître Isabelle Ensch, curateur. "Des offres ont été émises et des visites ont été organisées." Les dossiers de reprise sont actuellement à l'étude.

90 travailleurs

Malgré la faillite, la justice a toutefois décidé ce mardi d'autoriser l'hôtel à poursuivre ses activités. L'autorisation court jusqu'au 16 avril prochain. Un répit pour les quelque 90 membres du personnel. 

Rappelons que le parcours économique de l'hôtel Husa n'a jamais été un long fleuve tranquille depuis son ouverture en 1985. L'ex-Hôtel WTC President a déjà été cédé à deux reprises et fait face à d'importantes difficultés financières.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK