Bruxelles: l'église Sainte-Catherine fait peau neuve

Sur la place Sainte-Catherine, l'église a mauvaise mine. Les façades sont noires de pollution, de la végétation sauvage pousse sur les murs. Mais c'est un défaut plus structurel qui fragilise la construction. "Il y a surtout les problèmes dus à la pierre de Gobertange, qui est très érodée, déclare Patricia Verène, ingénieure responsable du projet. Il y a déjà quelques morceaux de pierre qui sont tombés de la façade, donc c'est aussi une question de sécurité."

Et le responsable c'est l'architecte de l'époque, Joseph Poelart. Il aurait posé les mauvais choix au niveau des matériaux de construction. "En fait, il a passé une commande avec un appareil disproportionné par rapport à ce qui était réalisable, explique Sacha Seggai, passionné des pierres. Il a commandé des pierres trop grandes et donc moins solides, des pierres qui s'effritent plus rapidement puisque de toute façon cette pierre de Gobertange est une pierre poreuse déjà à la base."

Le bâtiment ne changera pas d'aspect mais sera en partie mis à neuf et nettoyé. L'urinoir de l'église exigera sans doute moins d'efforts. "L'ammoniac a bien nettoyé, il a fait une partie de la restauration de ce côté-ci de l'église", remarque Sacha Seggai.

 

F. Six - N. Nahjari

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK