Bruxelles: l'avenue du Port va être refaite et le bus 71 va devenir un tram

Les pavés de l’avenue du Port seront enlevés, par contre les platanes resteront.
Les pavés de l’avenue du Port seront enlevés, par contre les platanes resteront. - © Belga

Avant de partir en vacances, le gouvernement bruxellois a bouclé jeudi une série de dossiers, dont celui du futur tram 71 et celui de l’avenue du Port. Concernant cette dernière, on a appris qu’elle allait bien être refaite... avec de l’asphalte, et que les platanes resteront. Ils seront même revitalisés.

L'été dernier, un premier projet de réaménagement avait été avorté, après une saga passionnée. Des riverains et militants pour l'environnement s'étaient enchaînés aux platanes pour qu'ils ne soient pas coupés. Et des défenseurs du patrimoine s'étaient insurgés contre l'échange des pavés historiques contre de l'asphalte. 

Alors, qui a été entendu? Le gouvernement bruxellois a avalisé jeudi un nouveau projet. "Nous avons décidé de refaire l’avenue du Port. On va maintenir les rangées d’arbres et on va même les revitaliser, déclare Brigitte Grouwels (ministre en charge des Transports et du Port). Il y aura aussi une piste cyclable de chaque côté de la voirie. Quant à la route, elle sera réalisée en asphalte. On abandonne les pavés."

Les permis, si aucun retard ne se présente, devraient être accordés avant le mois de mai prochain et les engins de chantier suivront dans la foulée.

Fini le bus 71, place au tram 71

Les ministres ont également statué sur le dossier du futur tram 71. Aujourd’hui, c’est donc bien confirmé : le bus 71, qui relie Delta au centre-ville, sera converti en tram. N'en déplaise à la majorité ixelloise.

Autre tram qui apparaîtra dans le paysage bruxellois dans les années à venir : un tram qui reliera la gare du Nord à Tour&Taxis. Il passera au-dessus du canal, sur une passerelle.

A terme, ces deux trams seront connectés par une troisième ligne qui traversera Bruxelles de part en part, du nord-est au sud-ouest de la région.

Myriam Baele

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK