Bruxelles-Environnement : les agents ne peuvent plus emprunter le matériel de l'administration

Bruxelles-Environnement : les agents ne peuvent plus emprunter le matériel de l’administration
2 images
Bruxelles-Environnement : les agents ne peuvent plus emprunter le matériel de l’administration - © © Flickr

Jusqu’il y a peu, les employés de Bruxelles-Environnement pouvaient emprunter des outils (perceuse, visseuse, ponceuse, taille-haie, tronçonneuse,…) pour de petits travaux privés. Une pratique qui est arrivée aux oreilles de la députée bruxelloise Els Ampe (Open VLD).  De tels systèmes de prêt de matériel public mènent à plus de dégâts et sont propices aux abus. Les employés de l’administration peuvent utiliser ces outils dans le cadre de leur activité privée indépendante. Cela entraîne une distorsion de la concurrence, car les jardiniers privés doivent investir dans l'équipement. C’est un vestige du passé. Il faut en finir ". Voilà pourquoi Els Ampe a interpellé la ministre bruxelloise Céline Frémault (CDH).

La ministre confirme que cette pratique a bien existé au sein de Bruxelles-Environnement. Mais elle précise que l’utilisation de ces machines par le personnel était soumise à autorisation et validée par le chef de secteur via un formulaire spécifique. Formulaire qui stipulait que le matériel devait être remis dans les délais prévus et dans l'état où il avait été prêté. Autrement dit, toute dégradation devait être prise en charge par l’agent qui s’engageait, par ailleurs, à utiliser les outils à des fins privées et non pour des tâches rétribuées.

De son côté, Bruxelles-Environnement affirme n’avoir jamais constaté d’abus. Quoi qu’il en soit, pour éviter d'éventuelles dérives et dans un souci de transparence, la ministre, en concertation avec l'administration, a décidé d’interdire cette pratique. Une pratique dont elle n’avait pas connaissance, dit-elle, avant que cette question parlementaire ne lui soit adressée.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK