Bruxelles: des salles de fitness réservées aux femmes

Des salles de fitness gérées par des femmes et réservées exclusivement aux femmes, un concept qui a la cote. A l'intérieur on peut boire une tisane, profiter d'une musique plus douce que de coutume, et s'activer sur des machines de couleur rose.

En bref ceci n'est pas une salle de sport comme les autres. Illustration à Molenbeek, chez "Harmonie Lady Coaching", où pas un homme ne franchit le portail du centre initié par Mekkia Jedidi : "Avant d'être prof, j'ai été cliente dans les centres de fitness, et j'étais trop gênée de danser ou de faire du yoga en compagnie d'un homme."

Chez Mekkia, 85 % des femmes sont musulmanes et voilées. Dans le vestiaire après les étirements, les clientes remettent le voile. Mais feraient-elles du sport dans un lieu mixte ? La réponse est non. "Avec un voile on transpire vite, et on ne peut pas danser."

Dans ce quartier de Molenbeek, il y a beaucoup de femmes voilées et en surpoids, et de telles salles sont peut-être leur seul accès au sport.

Mais ce n'est pas qu'une question religieuse.  Des clubs semblables apparaissent aussi dans des quartiers nantis de woluwé et de Uccle, à faible population musulmane.

Est-ce une exclusion pour les hommes ? Revient-on peu à peu à une société moins mixte, où hommes et femmes ne partageaient pas les mêmes activités ? Ou n'est-ce pas plus choquant qu'une équipe de mini-foot 100% masculine ? Chacun jugera.

Myriam Baele, Christine Pinchart

 

,

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK