Bruxelles débloque un million d'euros pour des projets d'économie sociale

Bruxelles débloque un million d’euros pour des projets d’économie sociale
Bruxelles débloque un million d’euros pour des projets d’économie sociale - © THIERRY ROGE - BELGA

La Région bruxelloise a débloqué un million d’euros dans le cadre du lancement d’un nouvel appel à projets destiné à soutenir des actions innovantes. Ces projets doivent être développés par des entreprises sociales et démocratiques pour contribuer à la transition de l’économie bruxelloise.

Objectif de l’appel à projets : faire évoluer les entreprises vers plus de valeur ajoutée sociale et environnementale mais aussi développer des emplois durables valorisant les compétences des Bruxellois, ont annoncé mercredi le ministre de l’Emploi Bernard Clerfayt (DéFI) et la secrétaire d'Etat à la Transition économique, Barbara Trachte (Ecolo).

Selon les deux membres du gouvernement bruxellois, l’économie sociale place l’humain au centre de ses activités, refuse le profit comme une fin en soi et fait entrer la démocratie dans l’entreprise. En Belgique, l’économie sociale se porte bien. Les derniers chiffres disponibles estiment en effet que le secteur compte 11.223 entreprises employeuses qui fournissent 252.588 emplois, soit 12% de l’emploi total en Wallonie et en Région bruxelloise.

Toutefois, afin d’accentuer la transition économique, d’augmenter le taux d’emploi des Bruxellois et d’aider certains projets dans ce sens, Bernard Clerfayt et Barbara Trachte ont débloqué un budget d’un million d’euros. Les lauréats pourront bénéficier d’un soutien financier pouvant atteindre 80.000 euros.

"Le secteur de l’économie sociale offre à ses travailleurs un emploi qui a du sens où ils peuvent développer leurs compétences. Les jeunes générations sont de plus en plus à la recherche d’un emploi qui incarne leurs valeurs. En soutenant ce secteur d’activité, nous créons de la valeur ajoutée ancrée localement et des emplois locaux non délocalisables", a expliqué Bernard Clerfayt.

Pour Barbara Trachte, l’entrepreneuriat social est l’un des moteurs de la transition dans laquelle s’inscrit le gouvernement bruxellois. "En lançant cet appel à projets, nous souhaitons dynamiser un secteur qui introduit du sens, des valeurs humaines et de la démocratie dans la gestion de ses entreprises et de ses structures. Le modèle coopératif en est un parfait exemple. Soutenir ce type de modèle, c’est aussi soutenir une autre façon d’entreprendre, plus respectueuse du bien-être des travailleurs et des travailleuses", a-t-elle commenté.

Deux séances d’information sont prévues le 21 février et le 10 mars. Les porteurs de projets ont jusqu’au 30 mars pour rentrer leur dossier. Ici, les infos complètes.
 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK