Bruxelles : de nouvelles perturbations attendues dans la collecte des déchets

Bruxelles : de nouvelles perturbations attendues dans la collecte des déchets
Bruxelles : de nouvelles perturbations attendues dans la collecte des déchets - © Jonas Hamers - ImageGlobe

En raison d’un mouvement de mécontentement de certaines équipes de Bruxelles-Propreté, les collectes en sacs blancs sont partiellement perturbées mardi, a annoncé l’agence régionale. Michel Piersoul, représentant syndical SLFP, avance que "ces perturbations sont amenées à se poursuivre dans les prochains jours".

Ce mardi, les collectes n’ont pas été assurées pour 20% à Anderlecht, 50% à Evere, 80% à Haren, 80% à Jette, 80% à Woluwe-Saint-Lambert et 10% à Woluwe-Saint-Pierre.

La raison est due à un mécontentement face à une proposition qu’a exposée la direction de Bruxelles propreté : revoir le régime du "fini-fini". Ce régime permet aux travailleurs de rentrer chez eux dès que deux tiers des camions sont retournés au dépôt. Un système qui, en quelque sorte, motive les travailleurs à se dépêcher. L’objectif de Bruxelles propreté est de réduire la précipitation, pour éviter les accidents, explique Etienne Cornesse, le porte-parole, "la réflexion est de diminuer le nombre d’accidents de travail, de diminuer la charge psycho-sociale et de façon plus générale, de préserver la santé des travailleurs. L’autre objectif est d’essayer de leur faire prendre conscience de la nécessité de mieux tenir compte des autres usagers de la route. Nous voulons atteindre ces deux objectifs et discuter de la façon dont le fini-fini est géré aujourd’hui" conclu le porte-parole. Ce point sera débattu le 5 décembre prochain dans une réunion de concertation sociale avec les syndicats.

A Bruxelles, si tu ne te dépêches pas, tu te fais insulter par les automobilistes ou tu risques de bloquer un tram

Mais selon le représentant syndical, ce n’est pas ce système qui incite les travailleurs à se dépêcher, mais plutôt la pression de la ville. "A Bruxelles, si tu ne te dépêches pas, tu te fais insulter par les automobilistes ou tu risques de bloquer un tram. Le personnel est donc habitué à travailler vite. Aujourd’hui, une partie des travailleurs a décidé de respecter à la lettre le règlement d’enlèvement en faisant un côté à la fois, avec un seul sac dans chaque main et en respectant la pause prévue. Ils ont ainsi montré qu’ils n’ont pas réussi à terminer leurs tournées", explique Michel Piersoul, permanent syndical SLFP. Le système du fini-fini permet selon les travailleurs d’équilibrer leur travail et le rendre plus acceptable. En attendant le 5 décembre, ces perturbations sont amenées à se reproduire dans les prochains jours, indique le syndicaliste. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK