Bruxelles, championne d'Europe des embouteillages

Illustration : files sur le ring de Bruxelles
Illustration : files sur le ring de Bruxelles - © Archive Belga/Bruno Fahy

Les automobilistes bruxellois sont confrontés aux embouteillages les plus importants d'Europe. Les files quotidiennes sont présentes sur 38,9% des routes de la capitale. Bruxelles réalise ainsi un score encore plus mauvais que Varsovie, où c'est le cas sur 38,1% des artères, et que Londres, où 34,5% des rues sont embouteillées.

Ces chiffres, cités par Het Nieuwsblad et De Standaard, proviennent des 30 millions d'utilisateurs du système de navigation routière TomTom qui envoyent des informations sur la situation sur le réseau routier. TomTom traite ainsi au total quelque 800 milliards de données.

La situation en matière d'embouteillages se dégrade dans la capitale belge puisque l'an dernier, 37,7% du réseau routier bruxellois était embouteillés. Bruxelles arrivait déjà en tête du classement.

Solution : un péage à Bruxelles ?

Le secrétaire d'Etat aux Finances, Bernard Clerfayt (MR), plaidait l'an dernier pour l'introduction d'un système de péage à Bruxelles, à l'instar de ce qui se fait à Londres depuis 2003. Cependant dans la capitale britannique, les files n'ont quasiment pas diminuées depuis 8 ans. Cette année, les embouteillages y ont diminué de 0,8%. A Oslo aussi, un système de péage a été mis en place mais la capitale norvégienne connaît toujours 26,9% de routes avec des ralentissements.

Dublin réalise le meilleur score sur base annuelle. La capitale irlandaise n'occupe que la 24e place du classement des capitales les plus victimes des embouteillages.

Belga