Bruxelles: "Ça suffit !" manifeste devant le siège du MR

L'an dernier, des habitants du Brabant wallon fondent l'asbl "Piste 01, ça suffit!". Très vite, ils collaborent avec d'autres associations.

"On a décidé de créer un mouvement plus global "Ça suffit" qui regroupe à la fois "Piste 01, ça suffit !" qui ne traite que des atterrissages 01, mais également d’autres associations de l’Est de Bruxelles, explique Charles Sohet (président de la plate-forme). Awacs, par exemple ou Ubcna ou Fairways qui vont travailler davantage sur les décollages."

Depuis le moratoire entré en vigueur le 2 avril dernier, le nombre d'adhérents explose. "Rien que la semaine passée, on a pris entre 250 et 300 adhérents en plus en l’espace de trois ou quatre jours, je pense."

Mais l'asbl dispose-t-elle de moyens aussi importants que ceux de l'association bruxelloise "Pas Question!" ? "Plan Wathelet, Pas question !" a fait un travail extraordinaire à ce niveau-là. Pour la 01, on essaie de faire la même chose."

De nombreux adhérents de la plate-forme votent MR : plutôt cocasse, puisque c'est à une ministre libérale de la Mobilité qu'ils devront dire "Ça Suffit !" "Il est certain que moi, en tant que bourgmestre et mandataire MR, déclare Frédéric Petit (membre de l'asbl et bourgmestre MR de Wezembeek-Oppem), je vais relayer leur désespoir parce que c’est bien de ça dont on parle aujourd’hui."

Cette première mobilisation visant le MR sera réitérée lors du rassemblement du 1er mai à Jodoigne

Si rien ne bouge, "Ça Suffit" n'hésitera pas à introduire des recours en justice. La plate-forme associative répétera également ses griefs le 1er mai, à l'occasion du meeting du MR à Jodoigne.

D'après l'Agence Belga, les militants portaient des t-shirts de la plateforme citoyenne "Ca suffit !". Une délégation a été reçue par un représentant du président du MR Olivier Chastel et la ministre de la Mobilité. Jacqueline Galant a assuré que son cabinet travaillait à des solutions structurelles, mais sans s'enfermer dans un agenda précis.

Les militants demandent en priorité que les normes de vents soient respectées, conformément à un arrêt de justice de 2005, afin que la piste 01 ne soit plus utilisée, selon eux, de manière excessive, mais en alternance avec la piste 07 gauche sous-exploitée et uniquement au-dessus d'un vent arrière supérieur à 7 noeuds sur la piste 25. "Avec la piste 01, on a un problème de santé publique", soutient Frédéric Petit, bourgmestre MR de Wezembeek-Oppem. "Si on atterrit normalement selon les pistes préférentielles dont la piste 25, seuls les champs sont survolés". Plus largement, il exhorte la ministre à élaborer un nouveau plan: "Le plan Wathelet avait soulagé l'est, mais avait reporté les trois quarts de ce trafic sur une nouvelle route qui survolait le centre de Bruxelles. Avec ce moratoire, on revient à la case départ. Sans perspective concrète de solution structurelle, les gens sont désespérés".

 

Jean-Claude Hennuy et Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK