Bruxelles: action de sans-papiers afghans à l'église du Béguinage

Une semaine d'action de sans-papiers afghans à l'églis du Béguinage
3 images
Une semaine d'action de sans-papiers afghans à l'églis du Béguinage - © B. Cleeren/RTBF

Une petite centaine de sans-papier afghans ont commencé ce lundi à mener des actions à l'église du Béguinage à Bruxelles. Des familles, avec femmes et enfants, craignent en effet d’être renvoyés en groupe à Kaboul cet été.

En avril dernier, le gouvernement avait organisé un retour collectif de sans-papiers vers la Guinée. Un autre vol du même type a pris la direction de la République démocratique du Congo au mois de juin. Cet été, ce sont les Afghans qui se sentent visés. Le curé de l’église du Béguinage, Daniel Alliet, leur apporte son soutien: "Notre pape est allé à Lampedusa et il a dit ‘de grâce, faites quelque chose contre la globalisation de l’indifférence'. Il faut quand même qu’on ne renvoie pas les enfants dans un pays en guerre" explique-t-il.

L'avocate Selma Benkelifa lance un appel à tous le gouvernement fédéral: "Nous considérons que, comme l’Afghanistan est le seul pays dans lequel la Belgique est impliquée dans un conflit armé, le sort des civils relève du conflit armé. Et donc de la compétence du gouvernement. Ce n’est pas simplement une question migratoire qui relèverait de la seule compétence du cabinet De Block".

Plusieurs acteurs de la société civile ont apporté leur soutien à l'action qui durera toute la semaine: la communauté catholique du Béguinage, l'église protestante de Bruxelles, l'association Culturelle et de Solidarité (musulmane) ainsi que le Mouvement contre le racisme, l'antisémitisme et la xénophobie (MRAX) et la Ligue des droits de l'homme. Tous insistent sur les dangers que ferait courir le gouvernement aux ressortissants afghans s'il procédait effectivement à cette expulsion.

B. Cleeren

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK