Bruxelles: déjà trois ans de retard pour le métro Nord

Le tracé du futur métro Nord, qui ne verra le jour qu'en 2028
Le tracé du futur métro Nord, qui ne verra le jour qu'en 2028 - © Tous droits réservés

La ligne de métro bruxelloise qui reliera dans le futur le Nord au Sud de la capitale ne verra pas le jour avant 2028, et non 2025 comme annoncé précédemment.

Beliris, l'organisme fédéral chargé de réaliser et financer certains projets à Bruxelles, estime en effet qu'il faut revoir certains délais d'exécutions: "au cours des études, on s'est rendu compte que des délais ont peut-être été sous-estimés. Et donc on préfère affiner et prendre le temps nécessaire pour réaliser certains chantiers", justifie Marianne Hiernaux, la porte-parole de Beliris.

Beliris accuse au passage la région bruxelloise d'avoir traîné dans le cadre de démarches administratives préalables aux demandes de permis. Mais ce n'est là qu'une histoire de quelques mois.

Pas de retard sur le tronçon Gare du Nord-Albert

Ce retard annoncé par Beliris concerne la moitié de la ligne: le tronçon Nord, celui entre la Gare du Nord et Bordet à Evere (le nouveau tronçon, puisque le reste de la future ligne, entre la gare du Nord et Albert, existe déjà sous la forme d'une ligne de tram souterraine).

"Il n'y a pas de retard annoncé sur sur la partie Gare du Nord-Albert, confirme la porte-parole de Bruxelles-mobilité Inge Paemen. Sur ce tronçon, le nouveau métro sera bien mis en service fin 2022, début 2023". 

La région refuse un RER bis

A la région, l'annonce de Beliris fait bondir: "le gouvernement bruxellois trouve ça inacceptable, fulmine Pascal Smet. On a demandé une enquête approfondie pour comprendre le retard et voir comment le résorber, dans un esprit de collaboration. Ces documents doivent être fournis à la région pour le mois d'octobre. On a un peu peur que le fédéral fasse du métro un RER bis".

 

 

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK