Brunehaut: deux dealers interpellés ce dimanche sur le parking du So W'Happy festival de Rongy

Le Palais de Justice de Tournai
Le Palais de Justice de Tournai - © Laurent Dupuis

Deux dealers ont été interpellés dimanche en possession de diverses quantités de drogue lors du So W'Happy festival de Rongy, près de Tournai. Le dossier est à l'instruction. Le parquet de Tournai a requis deux mandats d'arrêt, a-t-on appris lundi auprès du procureur du Roi.

Plus gros festival de musique électro du Hainaut occidental, le So W'Happy festival de Rongy, dans l'entité de Brunehaut, accueille à chaque édition des milliers de jeunes. Cette année encore, les autorités judiciaires et policières avaient mis en place, durant les trois jours et nuits des concerts, un dispositif visant à lutter contre le trafic de stupéfiants.    En civil ou en uniforme, avec parfois des chiens renifleurs, les forces de l'ordre étaient déployées en nombre dans ce petit village frontalier de la France.    "Dimanche, vers 16h00, deux individus ont été interpellés sur le parking du festival et privés de liberté. Ils ont été surpris en train de vendre des produits stupéfiants. Sur les deux hommes, les policiers ont saisi 60 pacsons d'XTC, du MDMA, de la kétamine, des timbres de LSD et du speed. Un des deux était en possession d'une somme de 290 euros", a précisé lundi en fin d'après-midi le procureur du Roi de division de l'arrondissement judiciaire de Tournai-Mons, Eric Delhaye.    

Les deux trafiquants ont été déférés ce lundi devant la juge d'instruction Mme Lonfils. "Le parquet a requis à leur encontre un mandat d'arrêt pour infraction à la loi sur les stupéfiants d'autant qu'ils sont soupçonnés de vente de drogue, depuis un certain temps, dans des dancings de la région tournaisienne", précise le magistrat. 

Durant les trois jours, d'autres festivaliers, en possession de produits stupéfiants mais à usage personnel, ont été interpellés et seront traduits devant un tribunal correctionnel ou feront l'objet d'une transaction financière, a encore indiqué le parquet.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK