Brugelette: le bourgmestre interdit les manifestations liées à l'arrivée d'ours polaires à Pairi Daiza

Illustration
Illustration - © Pixabay

Le 6 avril prochain, un collectif de plusieurs associations de défense des animaux avait prévu de manifester contre le projet des dirigeants de Pairi Daiza d’accueillir des ours polaires au sein du parc. 

17 associations avaient en effet répondu à l’appel de l’ASBL Wolf Eyes lancé il y a quelques semaines.  Selon ces organisations, les bénévoles des refuges d’Animaux en Péril, du Rêve d’Aby et d’Animal sans Toi..t s’étaient engagés à encadrer la manifestation.

Mais entretemps une autre association a décidé de répondre à cette initiative en descendant dans les rues du village à la même date pour marquer, elle, son soutien au parc. 

Garant de la sécurité publique, le bourgmestre André Desmarlières (PS) n’a voulu prendre aucun risque et a interdit purement et simplement la coexistence dans les rues de son village de manifestants aux avis opposés dans une matière aussi sensible que la condition animale.  Pour appuyer sa décision, l’élu de Brugelette invoque la teneur de propos tenus par des membres des "deux camps" sur les réseaux sociaux.

Les associations de défense des animaux indiquent "qu’ils obtempèrent à l’injonction du Bourgmestre de Brugelette" mais "qu’ils ne s’avouent pas vaincus et que leur action n’est que partie remise".

André Desmarlières a d’ores et déjà indiqué qu’une importante présence policière était prévue pour la 6 avril prochain aux alentours du parc.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK