Brieuc de Meeus, directeur de la STIB: "On ne sait pas quand, mais les gens vont revenir"

Brieuc de Meeus, directeur de la STIB: "On ne sait pas quand, mais les gens vont revenir"
Brieuc de Meeus, directeur de la STIB: "On ne sait pas quand, mais les gens vont revenir" - © Tous droits réservés

C'est dans l'air du temps : conférence en streaming pour la STIB ce mardi midi. L'objectif, c'était de tirer le bilan de l'année 2019, "une année absolument record" en terme de fréquentation avec une croissance de 4 % et 434 millions de voyageurs. Le taux de remplissage des véhicules a aussi augmenté, le réseau s'est agrandi, avec notamment le tram 9. 

Une baisse de fréquentation de 90 % à la mi-mars

Le coronavirus a bousculé toutes les projections pour l'année 2020. La STIB s'attend - évidemment - à une perte de revenus. Avec la crise sanitaire et le confinement qui a suivi, la fréquentation des transports en commun de la STIB a chuté de 90 % à la mi-mars. Il est "trop tôt pour dire à combien s'élèveront les pertes de revenus, puisque on n'a pas encore assez de recul", selon Brieuc de Meeus, CEO de la STIB. "On fait environ 220 millions de revenus propres par an, si on perd une partie, ça fait beaucoup". Il y aura du retard aussi sur les différents chantiers engagés, ceux du métro, par exemple. "Il faut le temps de relancer la machine avec les fournisseurs, les entrepreneurs puisque le secteur de la construction a lui aussi été à l'arrêt". 

Des investissements déjà lancés 

Et quel impact le coronavirus aura-t-il sur les investissements? Brieuc de Meeus se rassure : " le gouvernement bruxellois veut investir massivement dans les transports publics et c'est pour cela qu'il y a cette enveloppe de plus de 6 milliards d'euros. Parmi ces investissements, de nombreux projets sont lancés, comme l'acquisition du matériel roulant, métro, tram, bus. Même chose pour les chantiers de métro ou de tram comme par exemple le projet de Neder-Over-Hembeek". Pas de plans de restructuration à l'horizon: " la STIB participe à la prospérité de la ville et elle doit continuer à tourner comme d'autres services". 

"Les gens vont revenir"

Bref, on se veut confiant à la STIB: "les gens vont revenir, je suis confiant, mais je ne peux pas dire quand", répétera Brieuc de Meeus plusieurs fois au cours de la conférence de presse. Et de souligner que le coronavirus n'a pas eu qu'un impact négatif à la STIB: "cela a accéléré le projet de paiement par carte bancaire. Ce sera déployé dans trois à quatre semaines, c'est en période-test. Vous avez vu un peu partout sur le réseau des lecteurs de carte bleue. On va donc l'élargir très bientôt à l’entièreté du public". 

Archives : Journal télévisé du 04/05/2020

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK