Bressoux-Droixhe : les quads perturbent la vie du quartier

Au départ, les quads ont été conçus pour les terrains non praticables, pas pour les routes.
Au départ, les quads ont été conçus pour les terrains non praticables, pas pour les routes. - © Belga

Le président du comité de quartier de Bressoux/Droixhe demande à la Ville d'interdire l'accès des quads à certaines rues. Conçu au départ pour affronter des terrains non praticables, les véhicules sont devenus engins de mode. Au point qu’il n’est pas rare d’en croiser régulièrement sur la route, y compris dans les quartiers urbains ou plus résidentiels. Ce qui n’est pas sans poser problème.

La ville de Liège reconnaît l'existence ponctuelle de problèmes liés à la circulation de ces engins. Les contrôles policiers sont d'ailleurs réguliers mais le phénomène persiste.  

En 2009, l'Union des Villes et Communes de Wallonie avait d'ailleurs réclamé l'introduction dans le code de la route d'un signal permettant d'interdire spécifiquement leur circulation. C'est le signal  C6, qui existe officiellement depuis le 1er septembre 2011.

Le président du comité de quartier de Bressoux Droixhe, Patrice Lempereur, demande à la Ville d'interdire l'accès des quads à certaines rues. "Nous avons des problèmes de rodéo nocturne, avec dérapage et slalom dans les rues du quartier. Les nuisances sont réelles : le bruit – qui empêche la population de dormir – et la sécurité. Ils mettent la vie des autres en danger, en plus de la leur."

La police liégeoise affirme prendre le problème très au sérieux. Elle tiendra d’ailleurs une conférence de presse prochainement afin de détailler son plan de bataille pour lutter contre la prolifération des quads.  

Martial Giot

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK