Braives : BAse prendra-t-elle le mayorat à Pol Guillaume ?

BAse tente de détrôner l'Entente Communale de Pol Guillaume
BAse tente de détrôner l'Entente Communale de Pol Guillaume - © Braives.be

A Braives, socialistes, écologistes et indépendants de gauche ont uni leurs forces, sous la bannière BAse, pour tenter de détrôner l’ENTENTE COMMUNALE de Pol Guillaume, le bourgmestre depuis 12 ans. Le MS PLUS rêve de jouer les arbitres.

 

A Braives, le bourgmestre Pol Guillaume et le groupe ENTENTE COMMUNALE disposent actuellement d’une majorité confortable : 12 sièges sur 17. ENTENTE COMMUNALE regroupe des membres du MR, comme le bourgmestre, et du cdH. Pour Pol Guillaume, bourgmestre depuis 12 ans, le point fort de son groupe c’est son dynamisme. Il se dit très optimiste. Il part confiant pour le scrutin du 14 octobre. Il pense qu’il est possible de réussir le même résultat qu’en 2006, jugeant qu’il dispose d’un bilan très, très positif. " Nous avons été plus loin que ce qui était prévu dans notre programme ", explique Pol Guillaume. Il évoque, par exemple, des réfections d’écoles, d’infrastructures sportives ou de routes, la création d’une crèche à Fumal et de maisons de village, mais aussi le développement de projets créateurs d’emplois. Il souligne notamment que le personnel communal a plus que doublé. " Les Braivois ressentent de la fierté par rapport à nos réalisations", affirme Pol Guillaume. Pour les 6 années à venir, il pointe trois enjeux primordiaux : répondre au défi de l’évolution démographique, assurer un développement durable et continuer à favoriser la création d’emplois locaux.

En ce qui concerne l’état des finances de la commune, le bourgmestre a une interprétation des chiffres différente de celle des autres formations en lice. Pol Guillaume reconnaît que l’endettement a augmenté, mais pour lui, ce fait est largement contrebalancé par une augmentation proportionnellement bien plus importante du patrimoine communal.

En face, le son de cloche est bien différent. BASE, Braives Autrement Sociale et Ecologique, critique vivement la manière dont Pol Guillaume a géré les finances communales. " Pol Guillaume a mis tous ses sous dans des grands projets et pas dans des réalisations qui servent au quotidien des gens ", dénonce la tête de liste Marc Foccroulle. Selon lui, contrairement à ce que dit le bourgmestre, les Braivois se montreraient très critiques à l’égard de la politique qu’il a menée. BASE, qui regroupe socialistes, écologistes et indépendants de gauche, a un objectif clair : décrocher la majorité absolue. Marc Foccroulle estime que l’ENTENTE COMMUNALE a épuisé les moyens de la commune dans une politique " bling-bling ". Pour permettre à Braives de continuer à fonctionner, il serait temps de stopper l’hémorragie, de revenir à une gestion raisonnable et de réorienter les dépenses au profit d’actions bénéficiant réellement à la population. BASE pointe notamment le centre d’hébergement de Hosdent et ses coûts d’exploitation, en se demandant si c’est bien à une commune de gérer pareille infrastructure qu’il juge relevé d’un projet commercial, il la qualifie d’ailleurs d’hôtel.

Une problématique que pointe aussi le MS PLUS. Le scrutin semblait devoir se limiter à un duel, jusqu’à ce dernier dépose une liste, incomplète. Parmi les sept candidats, deux sont affiliés au Mouvement Socialiste, dont Daniel Laurent qui conduit la liste. Il se verrait bien jouer les arbitres entre l’ENTENTE COMMUNALE et BASE. Un siège le contenterait, plus ce serait un bonus, évidemment bienvenu. Le cheval de bataille du MS PLUS, c’est l’indépendance énergétique, qu’il promet à tous les Braivois. Ses autres préoccupations : l’état des routes secondaires, la participation des citoyens ou de maisons de jeunes " convenables ", notamment.

Martial Giot

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK