Braine-Le-Comte : Thibaut Legast redonne ses lettres de noblesse au chocolat belge.

Braine-Le-Comte : Thibaut Legast redonne ses lettres de noblesse au chocolat belge.
Braine-Le-Comte : Thibaut Legast redonne ses lettres de noblesse au chocolat belge. - © Tous droits réservés

Il a le sourire accueillant et le voyage dans le yeux. Thibaut Legast nous reçoit dans sa chocolaterie à Braine-Le-Comte. Point de vente classe avec pralines, tablettes et déclinaisons chocolatées diverses. Et à côté, l'atelier où tout se passe. Les fèves de cacao cotoyent les frigos et les machines. La pâte tourne dans les mélangeurs. Le maître chocolatier a le sourire aussi parce qu'il vient de recevoir la médaille d'or au "European chocolate award". "C'est un peu les oscars du chocolat. Il y avait de grands noms, de grandes références. C'est le top dans le secteur. On a d'abord gagné la catégorie petit producteur. Et puis on a fini premier du concours au niveau européen." La particularité de son chocolat, c'est le principe du bean to bar : de la fève à la tablette. Thibaut et sa femme se rendent régulièrement en Amérique Latine pour sélectionner eux-mêmes leurs fèves de cacao. "Le chocolat se travaille comme du bon vin. On vous vend du chocolat du Costa Rica dans les supermarchés mais ça ne veut rien dire. C'est comme annoncé Vin Français. C'est trop vague. Entre du cacao de montagne ou plus près de la côte, la différence est énorme. L'important c'est de bien sélectionner la matière première."

Le chocolat primé au concours est fait à base de fèves blanches du Pérou. Et en bouche c'est l'explosion. Là où vous vous attendez à manger un morceau de chocolat noir 70%, vous découvrez une multitude de goûts fins. On y perçoit de l'agrume, des fruits rouges, des raisins. Et pourtant, rien de tout ça. Uniquement des fèves de cacao judicieusement sélectionnées. Ce prix va permettre à Thibaut Legast d'ouvrir des portes sur le marché étranger, de redonner une étoile aussi au chocolat belge.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK