Braine-le-Comte engage des pompiers professionnels

Actuellement en Belgique, environ une caserne sur deux tourne encore avec des pompiers volontaires. Cela pose souvent  des problèmes d'organisation. A Braine-le-Comte, de plus en plus  d'habitants travaillent hors de la ville. Il est donc difficile de trouver des candidats susceptibles d'être de garde en journée.

De ce fait, le service d’incendie cherche à se professionnaliser. Il faut dire que sur les 64 pompiers brainois, seul le chef de corps est professionnel. Alors, un examen de recrutement vient d'y être organisé. Le capitaine, Philippe Haumont, a donc demandé et obtenu l'engagement à temps plein de cinq  pompiers. L'examen se poursuit. Les candidats retenus doivent entrer en fonction mais le chef de corps le concède : cinq professionnels c'est bien mais idéalement il en faudrait au moins huit pour assurer le fonctionnement de la caserne en journée.

Grégory Fobe, Daniel Barbieux

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK