Braine l'Alleud: le quartier de l'Alliance se développe encore, un projet de maison de repos est à l'enquête publique

A Braine, on considère que près de 25% de la population a plus de 60 ans. La plupart vivent encore chez eux (illustration)
A Braine, on considère que près de 25% de la population a plus de 60 ans. La plupart vivent encore chez eux (illustration) - © MICHEL WIEGANDT - BELGA

A côté des immeubles à appartements, son promoteur, le groupe AG Real Estate (la branche immobilière de l'assureur), envisage de construire une maison de repos. Le projet est actuellement soumis à enquête publique.

Quel type de projet exactement ?

Le promoteur souhaite construire une maison de repos et de soins d'environ 120 lits, ainsi qu'une résidence-service. C'est-à-dire des logements où les résidents âgés vivent de manière complètement autonome, mais en toute sécurité et avec l'appui de l'équipe de la maison de repos à tout moment en cas de besoin.

On le sait, la population vieillit et les demandes pour ce type de services sont toujours en augmentation. C'est aussi le cas à Braine-l'Alleud, la commune la plus peuplée du Brabant wallon.

A Braine, on considère que près de 25% de la population a plus de 60 ans. La plupart vivent encore chez eux. Le maintien à domicile est d'ailleurs encouragé, mais avec l'âge et les problèmes de santé, le besoin pour un hébergement en maison de repos se fait ressentir.

Un exemple : le Vignoble, la maison de repos du CPAS, compte 109 lits... et trois fois plus de demandes sur sa liste d'attente.

Un projet comme celui du groupe AG est donc le bienvenu ?

En tout cas, le président du CPAS voit la création d'une nouvelle maison de repos plutôt d'un bon œil. Actuellement, tous établissements confondus, publics et privés, on dénombre 420 lits sur Braine-l'Alleud : ce n'est pas assez pour répondre à la demande.

Ajoutons que, du côté du CPAS, d'autres projets sont en cours, comme la construction d'une résidence-service publique de 15 places et l'extension de l'accueil de jour, qui est lui aussi submergé de demandes.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK