Braine-l'Alleud: deux millions d'euros pour aménager la cité administrative

L'aménagement de la future cité administrative coûtera deux millions d’euros.
L'aménagement de la future cité administrative coûtera deux millions d’euros. - © Vinvent Fifi

Le budget 2014 de Braine-l’Alleud prévoit des investissements pour 7 millions d’euros, dont deux millions pour aménager l’ancien bâtiment Toyota, dans le parc de l’Alliance, en cité administrative. L’opposition se pose des questions.

Le collège communal brainois a présenté lundi soir son budget 2014. A l’ordinaire, les dépenses pour l’année à venir sont estimées à un peu plus de 43,5 millions d’euros. Le boni à l’exercice propre s’élève à 32.466 euros et si l’on tient compte des années antérieures, la commune dispose d’un confortable matelas financier de 7,7 millions d’euros.

Le budget 2014 n’en reste pas moins prudent : les dépenses prévues pour le personnel n’augmentent que de 200.000 euros (soit 1,07%) par rapport à 2013, grâce à une réorganisation des services. La dotation à la zone de police reste inchangée (4,58 millions d’euros) et les dépenses de fonctionnement diminuent de près de 230.000 euros par rapport au montant constaté lors de la dernière modification budgétaire de 2013. La dotation au CPAS augmente par contre de 239.000 euros, frôlant les 3,7 millions d’euros pour 2014.

Côté investissements

le collège a prévu pour l’année qui vient la création d’un parking et d’une voirie entre la Goette et la Chiennerie pour 920.000 euros, 260.000 euros pour poursuivre la création du plan d’eau du Paradis, 250.000 pour la désaffectation d’une partie du cimetière du centre, 540.000 euros pour couvrir d’une structure en dur les terrains de tennis du stade Gaston Reiff, ainsi que deux millions d’euros pour l’aménagement du nouveau centre administratif.

L’opposition Ecolo est d’accord pour le tennis, mais fait la moue pour l’aménagement de cette cité administrative regroupant le CPAS et l’administration communale dans l’ancien bâtiment Toyota. " Deux millions d’euros pour ce projet sur un total d’investissement de 7 millions en 2014, alors que vous n’avez pas encore obtenu de permis d’urbanisme : est-ce bien raisonnable ? ", s’est interrogé le conseiller vert Baudouin Van Overstraeten, accusant le collège de mettre la charrue avant les bœufs.

Le permis, le collège y travaille et gérer, c’est prévoir, a répondu en résumé le bourgmestre MR Vincent Scourneau. Qui a aussi répété que l’acquisition et l’aménagement de cette cité administrative au parc de l’alliance serait une opération blanche, voire financièrement bénéficiaire. Les 4 millions de subsides régionaux attendus et la vente des sites sur lesquels les services communaux sont actuellement dispersés apporteront en effet davantage que le coût total de l’opération.

Mais pour entamer les travaux d’aménagement (cloisonnement, pose de lignes, etc) en 2014, il fallait prévoir un crédit budgétaire. Le collège estime qu’il pourra avancer sans problème avec deux millions d’euros. " Quand on construit une maison, on se fixe un budget pour rester dans ses marges. Nous, on a prévu 1,2 millions sur fonds propres et 800 000 euros venant de subventions", a prolongé le maïeur.

Les Intérêts Brainois, eux, ont parlé par la bouche d’Olivier Vanham d’un budget "Circulez, il n’y a rien à voir" : la commune compte sur ses rentrées fiscales qui augmentent sans même toucher aux taux des taxes, et elle investit relativement peu.

Pas de quoi déstabiliser le bourgmestre. " Cela me convient : à Braine, circulez, il n’y a rien à voir. Tout va bien, pas de crash financier, pas de problème, on gère en bon père de famille ", a conclu Vincent Scourneau avant un vote majorité contre opposition.

 

Vincent Fifi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK