Brabant wallon : les pompiers des 5 casernes vont bientôt recevoir des renforts

Brabant wallon: les pompiers des 5 casernes vont recevoir des renforts
3 images
Brabant wallon: les pompiers des 5 casernes vont recevoir des renforts - © Tous droits réservés

La zone de secours du Brabant wallon s’apprête à accueillir de nouveaux effectifs.

Au début de l’année 2020, 16 pompiers professionnels supplémentaires et 48 pompiers volontaires vont entrer en fonction. Leur intégration devrait avoir lieu dans les trois prochains mois. De quoi soulager un peu les 5 casernes de la province, dont le poste de secours de Nivelles, qui vient d’ailleurs de recevoir une nouvelle auto-échelle. Un engin de 750.000 euros, payé par la province du Brabant wallon. Le nouveau camion est équipé d’une échelle télescopique de 32 mètres.

Renfort très attendu

Le véhicule est le bienvenu à Nivelles, mais d’après le Sergent Cédric Ménard, les pompiers nivellois se réjouissent surtout du prochain renfort d’effectifs. "Nous avons un nombre important d’interventions à assurer sur notre secteur ; et nous sommes tous les jours en manque d’effectifs", souligne le pompier. "L’arrivée de nouveaux collègues est donc très attendue. Ici, mais aussi dans les autres casernes de la province".

16 professionnels supplémentaires (19 engagés, moins 3 départs) et 48 nouveaux pompiers volontaires viendront donc renforcer le cadre actuel. "Au niveau des volontaires, on était descendu assez bas", explique Philippe Filleul, Commandant de zone. "Ces dernières années, nous en avions recruté 24, tout au début de la zone de secours ; mais il a fallu le temps de les former. Et entre-temps, pas mal d'entre eux sont partis. Nous allons donc remonter à un cadre de 200 pompiers volontaires répartis sur 5 postes de secours. Au niveau des professionnels, on va passer à 220 personnes dans le courant du mois de mars. Cela permettra d’avoir 36 pompiers en service 24h/24".

Le Fédéral sollicité

En vertu de la loi du 15 mai 2007 sur la réforme de la sécurité civile, le fédéral et les communes sont censées intervenir financièrement pour les pompiers, à parts égales. Or, en réalité dans le Brabant wallon, la quote-part du fédéral n’est que de 20% ! "C’est anormal", souligne Christophe Dister, Président du Collège de la zone de secours. "Le fédéral nous dit qu’il doit faire des économies. Mais mieux soutenir les pompiers, c’est une question de priorité". "La province soutient les 5 casernes", rappelle Mathieu Michel, Président du Collège provincial. "Le fédéral exige des normes d’intervention plus importantes, mais il ne donne pas les moyens nécessaires pour financer le nouveau modèle. Les communes sont donc obligées d’augmenter leurs rentrées pour pouvoir assurer le financement de la zone de secours". En 2020, les citoyens des 27 communes de la province devront donc débourser 2 euros supplémentaires pour assurer le financement de la zone, soit environ 48 euros par habitant et par an.


Répartition de moyens

En 2020, les autorités politiques devront aussi plancher sur l’épineuse question du plan de répartition des moyens au sein de la zone de secours. Les besoins évoluent au fil des ans. La population des différentes communes aussi. Il faut également tenir compte de la mobilité, pour garantir une vitesse d’intervention suffisante des pompiers. Certaines casernes, comme celle de Tubize, sont vétustes. Il faudra les remplacer. D’autres devront voir leurs effectifs réadaptés. "Ce sont des décisions délicates et complexes", explique Christophe Dister, car elles "auront des implications pour les 30 prochaines années".
 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK