Boussu: bilan plutôt positif pour les cabanes pour SDF

Les deux cabanes sont installées sur le parking du CPAS
Les deux cabanes sont installées sur le parking du CPAS - © S. Vandreck

L'abri de nuit de Mons vient de s'équiper d'une nouvelle structure: une cabane en bois destinée à héberger un SDF et son animal de compagnie, ce qui n’est pas possible à l’intérieur de l’abri de nuit. Une deuxième devrait arriver bientôt sur le site.

Ces cabanes, il en existe déjà deux à Boussu. Elles ont été installées il y a deux ans sur le parking du CPAS de la commune. En deux ans, une cinquantaine de personnes y ont été hébergées, quelle que soit la saison: des sans-abris, des personnes expulsées de chez elles… Il s’agit aussi bien d’hommes de que femmes, âgés de 20 à 50 ans. Peu d'entre eux sont accompagnés d'un chien, mais il faut dire que la commune de Boussu, contrairement à Mons, ne dispose pas d'un abri de nuit. Ces personnes sont hébergées pendant quelques semaines, le temps de régulariser leur situation et d’être accompagnées dans leur recherche d’un logement. "On a même connaissance du cas d’un jeune homme qui est sorti d’ici avec sa situation régularisée et a pu s’installer comme indépendant. Ça nous fait plaisir", se réjouit Domenico Pardo (PS), le président du CPAS.

L’installation de cabanes supplémentaires n’est cela dit pas à l’ordre du jour. "On pourrait. Mais le problème est d’obtenir les subsides et les moyens financiers nécessaires pour les installer assurer l’encadrement de ces personnes", poursuit-il. Le nombre de deux cabanes semble également suffire aux besoins actuels sur le territoire de la commune. Les cabanes de Boussu n’ont par ailleurs pas attiré de sans-abris venus d’autres communes. "C’est ce qu’on craignait. Mais cet afflux ne s’est pas vérifié", explique le président du CPAS. A Mons, la cabane ne prévoit d’accueillir ses premiers occupants qu’à partir de ce lundi.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK