Botrange: une expo sur les plantes médicinales et remèdes de sorcières

Sabbat, mandragore, potion, peste, bûcher et sorcière calcinée, si tous ces mots vous font frissonner, c'est que vous êtes réceptifs à l'univers des sorcières, leur mythe, leur imaginaire, mais aussi leur drame puisqu'elles ont été pourchassées puis exécutées, victimes de leur savoir. Tout cela est expliqué, raconté et illustré dans des scènes joliment reconstituées. Carine Taffein, commissaire de l'exposition: "Il y a la petite maison de la sorcière avec tout ce qui est normalement dans ce genre de maison: le balai, le chat noir, un crapaud, des remèdes comme des serpents dans des bocaux". Et il y le bûcher des sorcières, "qui brûle même une sorcière qui est emballée".

Les sorcières ont été la source de contes, légendes et anecdotes. Certaines sont racontées dans l'exposition, aux côtés d'un important volet consacré aux vertus des plantes médicinales: "On fait un survol à partir des temps les plus anciens jusqu'à aujourd'hui, et on termine avec la phytothérapie".

Les enfants, eux, peuvent vivre en marge de l'exposition un stage plein de frissons dans l'univers des sorcières: "On fait un stage d'apprenti sorcier, on fait le balai de sorcière, on va préparer nous-mêmes des remèdes de sorcières et on va terminer avec une grande fête des sorcières avec des mets typiques des sorcières de l'époque".

Les apprentis sorciers sont prévenus.

Philippe Collette

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK