Borinage: démantèlement d'une importante organisation criminelle, quatorze interpellations

53.000 euros, des GSM, des armes,..., le butin de l'opération de la Police Judiciaire Fédérale de ce lundi 10 décembre
2 images
53.000 euros, des GSM, des armes,..., le butin de l'opération de la Police Judiciaire Fédérale de ce lundi 10 décembre - © Police Judiciaire Fédérale

La Police Judiciaire Fédérale Mons-Tournai a mené une opération d’envergure ce lundi 10 décembre 2018 dès de 5 heures du matin.  Celle-ci était menée dans le cadre d’une enquête visant une organisation criminelle implantée dans le Borinage et impliquée dans un trafic de cannabis et de cocaïne.  Un business qui durait depuis au moins 2016.

C’est une famille du milieu criminel italo-belge qui est au cœur de cette organisation qui fournissait en drogue une clientèle régionale au rythme de plusieurs kilos par mois.

Un peu de tout

Au total 25 perquisitions ont été menées dans tout le Borinage, à Mons, à Quévy, à Quiévrain et à Beloeil.  Ces interventions ont permis l’interpellation de 14 personnes et ont débouché sur de nombreuses saisies comme de la cocaïne et du cannabis en petites quantités ainsi que quatre balances de précision mais également neuf armes à feu (un fusil mitrailleur M4, deux pistolets 9mm, trois revolvers, une carabine et deux fusils à pompe), 336 cartouches, quatre chargeurs garnis et un taser.

Une importante somme d’argent ainsi qu’un appareil pour compter les billets ont également été saisis.  Au total, le butin s’élève à 53.147 euros et 133 dollars.

Les forces de l’ordre ont également mis la main sur sept véhicules, une moto et une remorque volée.

Au rayon téléphonie et informatique, on dénombre de nombreux smartphones, des PC, des GSM, des GPS et un brouilleur de fréquences.

Les dressings étaient également bien garnis puisqu’une quantité importante d’objets et d’articles de grand luxe comme des vêtements de grandes marques, des montres, des écrans plats, du mobilier, des vélos et un aquarium de grande capacité ont été saisis.

Enfin au niveau immobilier, des immeubles rénovés à grands frais sont en cours d’expertise et pourraient également être saisis.

La comparution de plusieurs suspects est toujours en cours.  Actuellement trois personnes ont été placées sous mandat d’arrêt et quatre comparaitront encore devant le magistrat instructeur ce mardi en matinée.

D'importantes forces de police

L'opération de lundi a nécessité l'engagement de 119 policiers de la PJF Mons-Tournai avec l'appui des zones de police de Mons-Quévy, de la police boraine, de la zone de Leuze-Beloeil, de la zone des Hauts-Pays et des services de la police fédérale spécialisés, notamment les unités spéciales (POSA), l'appui canin (DACH), la police de la navigation (SPN) et la direction de la protection (DAP)

La Section "Stupéfiants" de la PFJ Mons-Tournai poursuit l’enquête sous la direction de Madame la Juge d’Instruction Véronique Laloux.
 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK