Boom des promeneurs dans la Forêt de Soignes, Bruxelles veut protéger son poumon vert

La fréquentation en Forêt de Soignes a fortement augmenté ces dernières années.
La fréquentation en Forêt de Soignes a fortement augmenté ces dernières années. - © Flickr – Jörn Schiemann

L'année dernière, près de 800 000 promeneurs ont arpenté les sentiers de la Forêt de Soignes. Consciente de l'attrait pour son "poumon vert", la Région bruxelloise veut désormais le protéger. Elle a d’ailleurs commandé un rapport dans cette optique, qu'elle vient de publier.

Cela fait 15 ans que Stéphane Vanwijnberghe arpente les 4400 hectares de la Forêt de Soignes régulièrement. Il y a constaté une forte augmentation de la fréquentation. Prenant exemple sur la Région wallonne, le chef de la sous-division Nature et Forêt a décidé d’organiser une grande enquête. "Au départ, l’idée de cette étude était de pouvoir évaluer toute la valeur des services non marchands  que fournit la Forêt de Soignes (la préservation de la biodiversité et l’accueil du public). Comment chiffrer l’importance de la valeur récréative d’une forêt ? En ayant une idée du nombre de personnes qui la fréquentent."

L’étude a aussi permis de dresser le profil des promeneurs. En solo ou avec leur chien, ils ont généralement la quarantaine (sauf le dimanche, où l’on retrouve surtout des familles). Mais l’enquête est loin d’être terminée. "La prochaine étape, c’est d’étendre l’étude à l’ensemble du massif afin d’avoir une idée sur le niveau de fréquentation de toute la forêt ; et en répétant ces mesures au fil des ans, nous verrons ainsi les tendances d’évolution de la fréquentation de la forêt de Soignes."

Dans un an, un bilan comparatif sera effectué. Il devrait permettre aux gardes-forestiers de prendre les mesures nécessaires à la protection des animaux et des plantes rares dont regorge la forêt.

Maxime Biermé

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK