Boitsfort: l'église Saint-Hubert dangereuse pour le public

RTBF
RTBF - © RTBF

L'église Saint-Hubert est interdite d'accès depuis la chute d'une pierre dans l'enceinte du bâtiment début septembre. La bourgmestre FDF Martine Payfa a pris un arrêté de police d'urgence pour cause de menaces pour la sécurité publique. Le culte se déroule désormais dans la crypte.

L'église Saint-Hubert, située avenue Delleur à Watermael-Boitsfort, est au centre des débats depuis plusieurs mois : évêché et autorités communales n'ont de cesse de discuter de son avenir qualifié d'incertain. Il y a un an déjà, la commune, sous plan de redressement financier, avait annoncé qu'il lui serait très difficile d'investir plus de 800 000 dans l'église cette année.

L'église Saint-Hubert, sans valeur architecturale mais exceptionnelle par son gabarit, doit absolument être rénovée. Pas de chance pour la commune qui compte sans cesse ses sous, la réparation du bâtiment s'élève au total à 4 500 000 euros, étalés sur quatre ans. Ce montant vient encore de s'alourdir. En effet, une "grosse pierre" est tombée dans le transept de l'église au début du mois de septembre. "Heureusement qu'il n'y avait personne", commente la bourgmestre Martine Payfa qui a pris un arrêté de police d'urgence le 3 septembre, et en a interdit l'accès pour cause de menaces pour la sécurité publique.

"La fermeture a été ordonnée par la bourgmestre mais cet incident n'a rien de dramatique. C'est juste un ennui de plus, qui ne met absolument pas en cause la solidité du bâtiment. Ce genre de problème lié aux grands monuments survient de temps en temps", confie l'abbé Thierry Van Der poel, le curé de la paroisse, qui ne veut surtout pas alarmer ses fidèles. Des fidèles qui se comptent une centaine et qui sont invités désormais à célébrer la messe dans la crypte de l'église, soit en-dessous du cur de l'église.

"Nous ne savons pas encore à combien s'élèveront les réparations liées à la chute de cette pierre, signale encore la bourgmestre. Le devis par une firme spécialisée en démontage de vitrail est en cours d'élaboration." L'année dernière, la commune avait évoqué la possibilité pour le culte lui-même d'accorder un subside pour la rénovation de cette imposante église boitsfortoise, rendue célèbre récemment par les faucons pèlerins qui y ont établi domicile. La commune devrait dès lors lui céder la propriété de l'église. Plus floue encore, la possibilité de déconstruire une partie du bâtiment afin de maintenir celle qui ne nécessite aucun travaux.

 

Marina Carré

 

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK