Blocage des sites d'ORES à Montignies et Leuze-en-Hainaut suite à une grève sectorielle

Les travailleurs des sites d'ORES de Montignies et de Leuze-en-Hainaut ont débrayé mardi et seront en grève jusque vendredi.
Les travailleurs des sites d'ORES de Montignies et de Leuze-en-Hainaut ont débrayé mardi et seront en grève jusque vendredi. - © Belga

Les travailleurs des sites d'ORES de Montignies et de Leuze-en-Hainaut ont débrayé mardi et seront en grève jusque vendredi afin de dénoncer le non respect par la direction des conventions collectives de travail ainsi que les méthodes d'évaluation du personnel, a indiqué le syndicat Gazelco à l'Agence Belga.

Les actions de protestation du personnel du gestionnaire du réseau de distribution de gaz et d'électricité en Wallonie ont démarré mardi dernier et touchaient alors les sites de Louvain-la-Neuve, Montignies et Gosselies.

Les grévistes entendaient dénoncer ainsi la mise en péril de la sécurité d'emploi dans le secteur de l'énergie, le non-respect des conventions paritaires et la remise en cause du fonds de pension sectoriel par les employeurs.

Vendredi dernier, c'était au tour du site de Frameries de débrayer.

Les sites de Montignies et de Leuze sont actuellement bloqués par un piquet de grève et des assemblées sont en cours ou sont prévues sur d'autres sites d'ORES comme à Gosselies. Les travailleurs dénoncent particulièrement le non-respect des conventions de travail ainsi que les méthodes d'évaluation du personnel qui débouchent sur des licenciements, explique Gazelco ajoutant que des négociations sont en cours avec la direction depuis un an mais sans résultat juqu'à présent.

Le service de garde et les interventions urgentes seront toutefois toujours assurés, a tenu à préciser le syndicat socialiste.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK