Blocage à Bruxelles: Open Vld et CD&V refusent de négocier avec le FDF

Le ministre bruxellois sortant des Finances, Guy Vanhengel (Open Vld).
Le ministre bruxellois sortant des Finances, Guy Vanhengel (Open Vld). - © JASPER JACOBS - BELGA

Alors que Guy Vanhengel annonçait l'ouverture de négociations avec le sp.a et le CD&V pour la formation de l'aile flamande du gouvernement bruxellois, intervenait juste au même moment l'annonce des négociations entre le PS, le cdH et le FDF du côté francophone. Du coup, CD&V et Open Vld ont bloqué les négociations, refusant de négocier avec le FDF.

L'information était pourtant publiée jeudi matin par le quotidien De Morgen se confirme : il existe un accord entre les libéraux, les socialistes et les chrétiens-démocrates pour former l'aile flamande du gouvernement bruxellois.

Une conférence de presse est même annoncée pour ce vendredi 11h.

Mais voilà, l'annonce de la formation, côté francophone, d'une alliance PS-cdH-FDF au gouvernement bruxellois est venue tout remettre en cause.

"L'Open Vld et le CD&V refusent de répondre à l'invitation des partis francophones bruxellois d'entamer des négociations", selon un communiqué qui précise que la présidente des libéraux flamands Gwendolyn Rutten, le président du CD&V Wouter Beke et le formateur bruxellois Guy Vanhengel disent avoir de "sérieuses difficultés avec une participation gouvernementale du FDF côté francophone".

Open Vld et CD&V disent avoir fait part de ces difficultés dès le début des contacts en vue de la formation du gouvernement bruxellois. "Cette réserve est toujours de mise aujourd'hui", soulignent-ils.

Des formations qui se font chacun de son côté

Pour rappel, la coalition sortante associait Open VLD, CD&V et Groen. Or, les écologistes flamands ont progressé le 25 mai, tandis que le CD&V perdait des plumes. La tête de liste Groen !, Bruno De Lille, ne comprend pas son éviction. "C’est peut-être une tactique purement politicienne, même pas basée sur le contenu… Guy Vanhengel regarde peut-être vers des partis moins gourmands." Comprenez : n’ayant pas "performé" le 25 mai dernier, et donc ayant moins d’exigences.

La formation de l'aile flamande du gouvernement bruxellois se déroule indépendamment des négociations du côté francophone. La formatrice Laurette Onkelinx avait d'ailleurs adopté un tempo différent de celui de son homologue flamand.

RTBF

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK