Blaton: les bus de Shakira et de M Pokora se sont fait une beauté au Carross'Center

La mécanique et l'aménagement intérieur: Carross'Center maîtrise plusieurs métiers.
7 images
La mécanique et l'aménagement intérieur: Carross'Center maîtrise plusieurs métiers. - © P.W. - RTBF

Quel est le lien entre Shakira, M Pokora et les joueurs de la Gantoise? Les bus qui les ont emmenés en tournée ou aux matchs ont été aménagés à Blaton. Carross'Center choie les stars et répare aussi des bus standards. « On peut aussi bien s'occuper de mécanique que de design intérieur: c'est ce qui fait notre force ». Jérôme Naujoks, 38 ans, est le patron de cette entreprise en plein essor.

Tout a commencé en 1999. « On a commencé comme carrossiers pour voitures. Mais la concurrence était rude, alors on a cherché des créneaux plus porteurs. Les camions et puis les bus: un marché lucratif. Là, c'est bon, on ne veut plus faire autre chose ». Carross'Center voit passer dans ses ateliers 1500 véhicules par an, dont 250 grosses interventions (réparations après accident, bus personnalisés).

De Bruel à Dutronc

Parmi les bus à préparer, il y a un double étage qui servira aux organisateurs du Tour de France. Sièges au rez, couchettes à l'étage. Plus loin, le bus de tournée de Patrick Bruel subit un léger lifting avant de repartir sur les routes avec Thomas Dutronc. « On revoit les dimensions de la chambre, on installe un autre système de couchettes et on change un peu la cuisine. Ce bus-là, on le récupère tous les deux ans. »

Un travail rendu compliqué par l'espace restreint et les angles improbables de l'intérieur d'un car. « Quand on installe une cuisine dans une maison, tout est droit, c'est plus facile », explique Jérome Naujoks. Ces transformations sont généralement facturées dans une fourchette de prix qui va de 100 000 à 300 000 euros.

Pas que des bus événementiels

Carross'Center ne travaille pas directement pour les artistes/sportifs. Il fournit ce service pour deux importantes sociétés de location de bus événementiels: No Limites et IRV. Mais l'entreprise de Blaton a d'autres clients en matière de personnalisation de bus comme de réparations. Le TEC et la STIB lui envoient leurs bus accidentés, par exemple.

Les affaires du Carross'Center fonctionnent bien. L'entreprise emploie 30 personnes (employés, ouvriers, intérimaires). Il y aurait même du travail pour dix de plus... encore faut-il les trouver. « On manque perpétuellement de personnel. On recherche toujours des électriciens, des mécaniciens... Pour le moment, on recherche particulièrement un garnisseur ou un ébéniste. En attendant, on doit refuser beaucoup de marchés. »

Un déménagement en 2020

Malgré tout, Carross'Center a confiance en l'avenir. Elle déménagera l'an prochain sur un site deux fois plus grand. « On passera d'un bâtiment de 2500 à 4500 mètres carrés et d'un terrain de 10 000 à 25 000 mètres carrés. Dans nos futurs ateliers, on pourra accueillir jusqu'à 25 véhicules contre 13 aujourd'hui. » Cette nouvelle page s'écrira à Saint-Ghislain.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK