"Black", tournage d'un film sur les bandes urbaines à Bruxelles

Tournage du film "Black", de Adil El Arbi et Bilall Fallah
Tournage du film "Black", de Adil El Arbi et Bilall Fallah - © Johan Voets

Bruxelles a servi cet été de décor pour le film "Black". Le tournage s'est terminé mercredi soir. Les deux jeunes réalisateurs, Adil El Arbi et Bilall Fallah, sont néerlandophones. Ils ont étudié à Sint-Lukas à Bruxelles. Mais leur film, ils l'ont tourné en français. Question de réalisme, puisque l'action se passe dans le milieu des bandes urbaines. Et pour être plus réalistes encore, c'est dans les rues de la capitale qu'ils sont allés chercher leurs acteurs.

Pas facile en effet de trouver des acteurs d'origine immigrée. Adil El Arbi et Bilall Fallah sont allés dénicher des jeunes bruxellois non professionnels. Ils ont fait appel pour cela à une agence spécialisée dans ce genre de casting. L’agence a sélectionné 400 jeunes, dont 17 ont été retenus pour un rôle. Parmi eux, Aboubakr Bensaihi, 18 ans à peine. Les agents sont venus en repérage dans son école, et après trois castings, il a décroché le rôle principal. "C’est un rêve qui se réalise", pour ce jeune Bruxellois qui affirme avoir toujours eu envie de faire du cinéma. Aboubakr Bensaihi aura passé tout son été sur les plateaux de tournage. Le rôle qu’il interprète, c’est celui d’un jeune d’origine marocaine, membre de la bande des 1080, de Molenbeek. Il tombe amoureux de Mavela, une jeune black, qui fait partie, elle, d'une bande de Matonge. Histoire d'amour impossible parce qu'ils appartiennent à des bandes rivales.

Les réalisateurs tenaient à ce thème. Les bandes urbaines, c’est un phénomène qu’ils connaissent bien, et qui est selon eux typiquement bruxellois. Bruxelles, une ville qu’ils souhaitent très présente dans leur film, "comme un personnage à part entière. Il faut que dans chaque plan, on sente Bruxelles". Sur le plateau, tous soulignaient l’incroyable ambiance de ce tournage, où se sont mélangées toutes les langues, du néerlandais, au français en passant par l’arabe.

Black, est le deuxième long métrage des jeunes réalisateurs. Un film qu'ils annoncent sombre, dur, mais où il est question d'amour aussi. La sortie dans les salles, ce n'est pas pour tout de suite. On parle du printemps 2015. En attentant, le premier long métrage du duo sort en salle en novembre. Le film, s'appelle "Image". Il a aussi été tourné à Bruxelles.

Aline Gonçalves

Ecoutez ci-dessous les reportages

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK