Binche: de nouveaux cas de gale mais une épidémie sous contrôle

L'épidémie de gale qui sévit à l'Athénée de Binche n'est pas encore terminée. Il y a 15 jours, l'école fermait pour une décontamination complète, notamment de l'internat. Aujourd'hui, quatre nouveaux cas ont été détectés dans la section primaire de l'école.

La préfète de l'établissement, Françoise Emonts, a accepté de revenir sur le problème : "Il faut dire qu'il y a 4 à 6 semaines de période d'incubation. Donc ce sont peut-être des cas qui ont débuté à la mi-décembre ou début janvier. C'est une épidémie, mais elle n'est pas grave. Quatre cas sur presque 2000 personnes qui fréquentent le site."

Dix-huit cas depuis décembre

Les élèves ont été immédiatement écartés et ne reviendront à l'école que munis d'un certificat de guérison signé par un médecin. Le traitement à la maladie est simple puisqu'il s'agit d'appliquer une pommade sur la peau, mais aussi de traiter les textiles où le parasite va se loger.

Pour la directrice, la situation n'a pas empiré puisque les mesures ont été prises en temps et en heure. L'école a en tout dénombré 18 cas avérés depuis le 18 décembre dernier.

Les autres écoles ne sont pas impactées

A ce stade et contrairement aux rumeurs qui circulent, aucun autre cas n'est recensé dans les écoles de Binche. C'est ce que l'on nous a confirmé à l'échevinat de l'enseignement à cette heure.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK