Bilan plutôt positif pour le médiateur à Charleroi

Le rôle de ce service quasi unique en Région wallonne est de régler les litiges entre les citoyens et la ville, le CPAS, ou encore la police. Avec 25% de dossiers traités en plus qu'en 2009, le médiateur et son collaborateur n'ont pas chômé. Le bilan est ainsi, a priori, positif même s’il y a des bémols.

Le médiateur regrette par exemple le manque de considération pour sa fonction de la part des mandataires carolos. Il se dit trop souvent cantonné à un rôle d'intermédiaire et de boites aux lettres à plaintes. Son rôle est toutefois tout autre puisqu’il s’agit surtout de mettre en lumière les dysfonctionnements de l'administration en vue d'une modification des comportements et des règlements.

Il semble que ce soit le principe même de la médiation communale qui ait du mal à s'implanter. En effet, malgré un engouement pour le concept depuis le début des années 90, seules trois communes wallonnes s’en sont pourvues : Charleroi, Courcelles et La Louvière. Mais la ville de La Louvière vient de supprimer le service.

Ecoutez ci-contre l’explication du médiateur communal de Charleroi, Jean-Luc Labbé, au micro de Jérôme Durant.

Daniel Barbieux avec Jérôme Durant

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK