Bientôt une école secondaire pour les élèves de Berchem-Sainte-Agathe

La nouvelle école devrait ouvrir ses portes, chaussée de Gand, en septembre 2017
La nouvelle école devrait ouvrir ses portes, chaussée de Gand, en septembre 2017 - © Tous droits réservés

Malgré ses 25.000 habitants et une population en forte croissance ces dernières années, Berchem-Sainte-Agathe (l'une des plus petites communes bruxelloises) n'avait jusqu'à présent aucune école secondaire francophone sur son territoire. Une situation qui obligeait les élèves à choisir un établissement scolaire à Ganshoren, Molenbeek, Jette ou Koekelberg dès la fin du primaire. La rentrée 2017 devrait changer la donne. Berchem-Sainte-Agathe s'est en effet associée à Molenbeek pour créer une école secondaire commune. Celle-ci sera composée de deux implantations dont la première est déjà connue. Elle sera située à Molenbeek (mais à la limite de Berchem-Sainte-Agathe) au 615, chaussée de Gand dans les locaux de l'entreprise pharmaceutique Takeda. 

Pierre Tempelhof, échevin de l'Enseignement à Berchem, se réjouit de voir le bout du tunnel : "Les enfants étaient parfois obligés de s'inscrire à l'autre bout de Bruxelles, faute de place dans les écoles des communes voisines. Et si ils trouvaient une place à proximité, cela créait d'autres tensions : car en l'absence d'école secondaire chez nous, les élèves berchemois, devenaient prioritaires ailleurs au détriment des élèves de ces communes."  

A Molenbeek, la bourgmestre Françoise Schepmans est également heureuse de voir se concrétiser ce projet de nouvelle école. Dans cette partie de Bruxelles, la pénurie de places dans l'enseignement secondaire sera particulièrement sensible dans les prochaines années. Il fallait pouvoir y répondre et cela devrait être le cas avec les 1200 places offertes dans les 2 implantations de la future école. 

Par ailleurs la pédagogie qui sera développée dans ce nouvel établissement se veut "active".  "Nous avions besoin d'un projet mobilisateur, centré sur le jeune et son autonomie dans les apprentissages et cette pédagogie active n'existait pas jusqu'ici dans cette partie de Bruxelles", précise encore Pierre Tempelhof qui reconnait qu'il reste encore beaucoup à faire avant l'ouverture prévue en septembre 2017.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK