Bientôt la réhabilitation pour le site des Ateliers de la Biesme à Châtelet

Le site des anciens Ateliers de la Biesme, à Châtelet, va bientôt être réhabilité. Ce site, qui se trouve juste à côté de la descente du Ring 3 vers la ville, a accueilli, depuis 1850, des entreprises sidérurgiques polluantes. On y trouve des hydrocarbures, des solvants, des métaux lourds. Les travaux vont donc prendre du temps, comme nous l’explique André Lox, le chef de projet de Spaque, l’organisme wallon chargé de la dépollution des sols. "Le terrain fait 5,2 hectares. Certaines zones sont quasi propres, d’autres sont lourdement impactées par la pollution. Nous avons budgétisé 3,5 millions d’euros, sur plusieurs années, pour réhabiliter l’endroit. Nous tablons sur la fin 2023, début 2024 pour la fin des travaux. " Le dernier propriétaire du site est l’entreprise De Cock. Ils ne sont pas responsables de cette pollution "historique", mais ont eux aussi laissé des traces. Ils interviendront dans ces travaux, explique Eric Heselmans, le directeur général du groupe De Cock. "C’est vrai, une partie de cette pollution nous incombe, et nous la prendrons en charge, ainsi que le volet démolition des bâtiments. Donc le budget est aussi conséquent de notre côté. Bien sûr, le but est que ces terrains soient ensuite valorisés et que nous ayons ce que tout le monde souhaite ici : une entrée de ville correcte et une zone où il y a de l’activité." Le but est en effet d’y implanter, à moyen terme, des TPE et des PME, même si, à ce stade, il est prématuré de parler de concrétisation. La ville de Châtelet, partenaire public du projet, coordonnera les travaux et la venue de ces futures entreprises. Spaque en profitera pour réhabiliter également le site voisin, dit "Usine à gaz".


 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK