Bientôt des trottinettes électriques partagées à Namur ? La Ville impose une charte

Trois entreprises ont annoncé leur intention de se déployer dans la capitale wallonne. Dans toutes les villes où ce nouveau service de mobilité se développe, la cohabitation entre les trottinettes et les piétons n'est pas toujours pacifique. Ce sera d'autant plus sensible dans les rues étroites et les piétonniers namurois.

Vitesse maximale: 5 km/h

Quand elles débarqueront à Namur, les trottinettes électriques devront rouler au pas dans le piétonnier. C'est le code de la route, mais la Ville a estimé utile de le rappeler dans une charte.

La société Troty, qui compte déployer 25 trottinettes électriques à Namur avant les vacances de Pâques, a signé cette charte.

"On ne pourra jamais empêcher les utilisateurs de rouler dans des endroits non prévus à cet effet, déclare Jean-Paul de Ville, patron de l'entreprise. Via l'application, on met en place toute une série de règles pour leur expliquer la manière d'utiliser une trottinette de façon à sécuriser les autres usagers."

En signant la charte, l'opérateur promet aussi de ne pas laisser traîner des trottinettes un peu partout sur les trottoirs. On sait qu'à Bruxelles, par exemple, la cohabitation avec les piétons n'est pas toujours très bonne. Et certaines communes menacent d'interdire le service ou d'infliger des amendes pour des trottinettes mal parquées.

Deux autres entreprises ont manifesté leur intention de s'installer à Namur, Lime et Bird, mais à ce stade seul Troty a signé la charte. 25 trottinettes dans un premier temps pour Troty, qui envisage de grimper ensuite à 60 si la demande suit. Lime, société soutenue par le groupe Uber, fonctionne sur un modèle beaucoup plus massif, et pourrait déployer entre 100 et 200 trottinettes d'un seul coup.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK