BeMobEx: le savoir-faire ferroviaire unit ses forces

BeMobEx: le savoir-faire ferroviaire unit ses forces
BeMobEx: le savoir-faire ferroviaire unit ses forces - © DR

Ce n'est pas parce que les trains belges n'arrivent plus vraiment à l'heure qu'il ne faut pas vendre, à l'étranger, le savoir-faire de notre pays dans les transports publics. C'est le but d'une nouvelle association d'industriels et d'opérateurs qui a été constituée, ce vendredi, à Liège. Elle s'appelle BeMobEx, Be comme belge Mob comme mobilité, Ex comme export. Parmi les partenaires, la société sérésienne CMI.

Le savoir ferroviaire belge s'exporte depuis longtemps. Tramway chinois, chemin de fer transgabonais, métro malais ou philippin, terminal d'autobus jamaïcain, voilà quelques exemples de contrats décrochés depuis une trentaine d'années. L'objectif de BeMobEx, c'est de passer à la vitesse supérieure. "La misson de BeMobEx, c'est de fédérer une filière, la filière des transports ferroviaires et urbains" explique Carole Coune, porte-parole du projet. "Si on met différentes entreprises belges ensemble qui interviennent tout au long de la chaîne, on peut obtenir des plus gros contrats avec, nous l'espérons, des économies d'échelle à la clé. Nous attendons effectivement des retombées pour l'économie belge".

Au total, plus de 20 partenaires sont désormais associés dans BeMobEx: "Il y a des sociétés qui construisent des éléments de matériel roulant ou bien des locomatives comme CMI ou Alstom dans le domaine du matériel roulant. Il y a des constructeurs de gares, de bâtiments comme BESIX, il y a les opérateurs comme la SNCB et Infrabel. Des sociétés qui interviennent dans l'énergie, dans la télécommunication. Cela fait beaucoup". Très précisément 23 partenaires, aux quatre coins du pays.

Le siège social est liégeois parce que, pour l'instant, seule la Région wallonne reconnaît et subventionne les grappes d'entreprises. La Région wallonne, en l'occurrence, une locomotive.

 

M. Gretry

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK