Beauraing: une relique de Jean-Paul II exposée aux sanctuaires

Ce bout de tissu a une histoire. Il date de l'attentat dont a été vicitme Jean-Paul II en 1981. Les personnes qui ont soigné le pape à l'époque ont conservé le linge ensanglanté. C'est en avril dernier, lors de la canonisation de l'ancien pape polonais que l'évéque de Namur en a demandé un morceau pour le ramener à Beauraing, là où Jean-Paul II était venu se recueillir en 1985.

"En avril dernier, au moment de la canonisation, je me trouvais à Rome.  J'ai demandé au Vatican si il y existait des reliques de Jean-Paul II", explique Monseigneur Rémy Van Cottem. "Je cherchais quelque chose qui puisse perpétuer le souvenir de sa présence à Beauraing en 1985. Quand j'ai appris que les évêques qui en faisaient la demande pouvaient obtenir un morceau de ce tissu imbibé de sang, je n'ai pas hésité."

C'est ainsi que la relique est arrivée à Beauraing.  Elle sera exposé dans la crypte Saint Jean, rebaptisée pour l'occasion crypte Saint Jean-Paul II.

Une nouvelle attraction qui va peut-être doper la fréquentatrion du site des sanctuaires qui accueile déjà entre 100 000 et 150 000 personnes par an.

S. Remacle

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK