Baudour: de nombreuses infractions en matière de dumping social à nouveau constatées sur le chantier Google

De nombreuses infractions dans le domaine du dumping social ont été à nouveau constatées sur le chantier Google
De nombreuses infractions dans le domaine du dumping social ont été à nouveau constatées sur le chantier Google - © Belga - Virginie Lefour

Lors d'une deuxième opération menée sur le chantier Google à Baudour, l' Auditorat du travail du Hainaut a constaté de nombreuses infractions dans le domaine du dumping social . Des badges d'accès ont été bloqués.

L'opération menée entre 7h30 et 22h30 sur le site Google a révélé plusieurs infractions sociales. L'action a mobilisé 23 inspecteurs spécialisés en dumping, venus de toute la Belgique, trois policiers et dix interprètes en langues bulgare et roumaine.

Des scellés virtuels

Au terme de l'opération, l'Auditorat du travail a apposé des scellés virtuels, en bloquant des badges d'accès de 105 travailleurs qui ont donc été interdits de chantier. Vingt-neuf de ces travailleurs ont produit de faux documents de détachement "A1" et ces faux ont été confirmés par la Bulgarie. Septante-six autres travailleurs roumains n'avaient pas de document de détachement "A1" malgré un premier contrôle organisé précédemment qui avait déjà mis le même problème en évidence.

De faux indépendants

Selon l'Auditorat, ces travailleurs seraient en outre de faux indépendants. "Ils ne savent pas tous sous quel statut ils travaillent", a expliqué Charles-Eric Clesse, auditeur du travail. "Certains disent qu'ils reçoivent des ordres, d'autres ne savent pas s'ils sont indépendants ou salariés."

Une première intervention de l'Auditorat du travail menée il y a trois semaines sur ce même chantier à Baudour avait notamment débouché sur plusieurs auditions d'employeurs roumains et bulgares.

La réaction de Google

"Nous avons demandé à ISG, notre principal entrepreneur en construction, responsable de tous les travailleurs sur le site, de coopérer pleinement avec les services d'inspection sociale et de résoudre tout problème le plus rapidement possible. Google a mis en place un code de conduite clair pour ses fournisseurs, qui sont contractuellement tenus de respecter toutes les lois et réglementations locales en vigueur", a indiqué jeudi Michiel Sallaets, porte-parole de Google Belgique.
 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK